Suivi des suivis


Le ministre des Finances Nirmala Sitharaman a accompli un difficile exercice d’équilibrage et a essayé un budget axé sur la croissance au milieu d’un grave ralentissement économique et d’une baisse des recettes fiscales et non fiscales.

Il est bienvenu que le budget cherche à rationaliser les taux d’imposition, à renforcer la transparence dans le respect des obligations fiscales, à intensifier les investissements et à stimuler le mécanisme de développement en s’attaquant à des problèmes tels que le stress hydrique, la qualité de l’air, la nécessité de réorganiser la capacité électrique. La voie à suivre consiste à cibler la mise en œuvre des politiques et à surveiller étroitement les projets en tirant parti des technologies de l’information (TI).

Le ralentissement de cet exercice budgétaire a considérablement réduit la dynamique de croissance nominale. Ceci, à son tour, a affecté les revenus. Il est à noter que pour le prochain exercice, les dépenses liées aux seuls paiements d’intérêts sont budgétisées à hauteur de 35% des recettes. Et le budget cherche à consolider les recettes non fiscales avec un meilleur ciblage et à augmenter les recettes fiscales avec une meilleure administration fiscale.

L’objectif de désinvestissement budgété de 2,10 lakh crore est sans précédent, soit plus du double de la meilleure performance de désinvestissement jamais atteinte. Mais étant donné que GoI se prépare depuis plusieurs mois à la cession d’Air India, de Bharat Petroleum and Container Corporation (Concor), on peut s’attendre à ce que le désinvestissement effectif se produise bientôt.

Le budget vise à stimuler la consommation et l’investissement avec une fiscalité réduite, ce qui semble irréprochable.

La décision de réduire les taux d’imposition des particuliers (TI), en particulier pour les classes moyennes, devrait conduire à une augmentation des dépenses de consommation – et, espérons-le, entraîner également des investissements de suivi – dans tous les domaines, avec une réduction d’impôt s’élevant à Rs. 40 000 crore.

En outre, la suppression de l’impôt sur la distribution de dividendes (DDT) réduira l’obligation fiscale des entreprises de 25 000 crores de roupies, ce qui devrait bien augmenter l’investissement via l’effet multiplicateur.

L’intention politique d’apporter une nette amélioration dans l’administration fiscale serait en effet révolutionnaire. Dans le régime de la fiscalité indirecte, le discours du FM sur le budget mentionnait la production simplifiée des déclarations de revenus au titre de la taxe sur les produits et services (TPS). Et les remboursements de TPS seraient automatisés.

Relier les points

De même, dans le domaine des impôts directs, la décision d’avoir des appels fiscaux égaux sans exigences d’interaction en face-à-face devrait systématiquement améliorer la facilité de paiement des impôts et donner suite. L’adoption d’une charte pour les contribuables, qui serait la troisième initiative de ce type à l’échelle mondiale, conduirait à une transparence indispensable dans l’administration des recettes. Dans les économies matures comme la Grande-Bretagne, les contribuables sont considérés comme des «clients» des revenus.

Ensuite, la décision en cours de retirer l’exonération fiscale et de décourager les petits produits d’épargne – et le FM a déclaré publiquement son intention de supprimer ces exonérations fiscales à l’avenir – est notable et bienvenue. Étant donné que les petites économies, qui impliquent des taux d’intérêt administrés plus élevés, faussent la structure des taux d’intérêt, la suppression de ces exonérations fiscales non seulement simplifierait le régime fiscal, mais entraînerait également une baisse générale du coût des fonds.

Des mesures concrètes sont également décrites dans le discours du budget pour résoudre les différends fiscaux. Les différentes mesures devraient toutes consolider les revenus, décourager ce que l’économiste Jagdish Bhagwati appelle «la recherche de profits directement improductive» et, espérons-le, accélérer les investissements dans l’affaire, le plus tôt possible.

Il existe diverses autres annonces pour mieux coaguler les fonds.

Il s’agit notamment de la décision d’augmenter les limites d’investissement étranger dans les obligations de sociétés, d’encourager la cotation de ces instruments et de limiter les implications fiscales qui en découlent.

Des investissements dans les infrastructures de Rs 102 lakh crore sont en cours, comme cela a été réitéré. La voie à suivre consiste à permettre le suivi en ligne des investissements importants, afin que toutes les parties concernées puissent dûment se connecter, suivre et suivre les investissements en cours. Tirer parti de l’informatique et des téléphones intelligents pour suivre régulièrement les besoins des projets infra. Cela peut conduire à un marché des obligations d’entreprises actif et dynamique. La mise en œuvre de projets innovants est essentielle.

En outre, les compteurs intelligents et les connexions prépayées ont le potentiel d’améliorer considérablement les finances moribondes des sociétés de distribution (discoms) dans le secteur de l’énergie, qui est contesté par les politiques. Des normes obligatoires, comme la publication trimestrielle des résultats discom pour une transparence accrue, sont également requises. Une taxe de 15% sur les nouveaux projets d’électricité peut induire une mise à niveau technologique, ce qui peut considérablement réduire les émissions de carbone.

En outre, l’allocation de 4000 crores de roupies pour améliorer la qualité de l’air doit être utilisée pour accélérer les bioraffineries dans les domaines de l’agriculture intensive, afin d’avoir une analyse de rentabilisation solide pour l’utilisation du chaume de paddy et d’éradiquer leur torchage. De plus, les capteurs intégrés dotés de technologies de l’information peuvent étayer les données dans une centaine de districts en difficulté à travers le pays.

Des politiques industrielles et technologiques saines pour les secteurs des biens de consommation, pour lesquels les tarifs ont été considérablement augmentés, sont nécessaires. De cette façon, ces produits peuvent rester compétitifs à l’échelle mondiale.

AVERTISSEMENT: Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l’auteur.



Les soignants de Wokingham n’auront pas bientôt à payer la taxe municipale sur l’allocation


CARERS n’aura pas à payer de taxe municipale sur son allocation de soignant à partir de l’année prochaine, comme cela a été entendu lors de la dernière réunion du conseil de Wokingham.

L’amendement a été adopté après que David Hare, conseiller libéral démocrate d’Hawkedon, a proposé le changement le jeudi 23 janvier au conseil plénier.

Actuellement, les soignants de l’arrondissement reçoivent une allocation de 66,15 £ par semaine, à condition qu’ils s’occupent d’un minimum de 35 heures, et 19,32 £ de cette allocation sont pris en considération pour la taxe municipale.

À partir de 2021 cependant, la totalité de l’allocation que les aidants reçoivent chaque semaine sera exclue du calcul de la taxe communale.

A LIRE AUSSI: Un catalyseur Honda vole un avertissement de la police à Bracknell et Wokingham

Le conseiller Hare a déclaré: « Nous voulions mettre en œuvre cet amendement cette année, mais nous avons constaté que le coût du recours au contrôle judiciaire était prohibitif, et nous disons donc bien examinons-le pour qu’il soit mis en œuvre pour l’année prochaine.

« Nous voulons que toute l’allocation pour soignant soit ignorée, car nous pensons qu’il est injuste que quelque chose ait pour but de soutenir ceux qui font un travail si précieux et valable pour l’ensemble de la société.

« Il est injuste que quelque chose devrait être une somme de soutien pour aider les personnes dans des situations très difficiles, pour appeler cela un revenu – ce n’est pas un revenu, c’est un soutien pour les personnes dans des situations très difficiles. »

John Kaiser, conseiller pour les conservateurs de Barkham, a déclaré: « Je ne suis pas toujours en faveur d’avantages non testés, simplement parce que si Richard Branson et sa mère vivaient dans l’arrondissement, il pourrait postuler comme soignant pour elle.

A LIRE AUSSI: La maison de soins des landes de Bracknell devrait voir le début des travaux

« Je suis heureux d’accepter cet amendement, mais j’aimerais en discuter davantage et comprendre ce que nous faisons – mais je suis assez à l’aise pour l’accepter. »

Andy Croy, conseiller du travail pour Bulmershe et Whitegates, a déclaré: « Je suis heureux de voir cet amendement car l’année dernière, tout le monde semblait ignorer la taxe sur les soignants.

« Cette fois, c’est au moins sur le visage de la motion telle qu’elle sera adoptée, alors merci – mais la scène dans son ensemble ne fait toujours pas ce que nous pensons qu’elle doit faire. »

Les conseillers du travail ont été les seuls membres à s’y opposer, en raison d’un désaccord sur la manière dont le régime de réduction des impôts du conseil est déployé.

A LIRE AUSSI: La campagne festive de la police de Thames Valley Opération Holly voit le nombre d’arrestations réussies d’automobilistes

Prue Bray, conseillère des libéraux-démocrates, a déclaré: « Les aidants épargnent énormément d’argent au conseil et à l’État – sans eux, je ne sais pas comment le système de protection sociale s’en sortirait. »

Le conseil a approuvé les recommandations du programme de réduction des impôts du conseil pour 2020/21 pour les personnes les plus vulnérables de l’arrondissement.

Le régime a été approuvé sur la même base que le régime 2019/2020.

Il a également été convenu que le mépris total actuellement autorisé pour les pensions de veuves de guerre et d’invalidité de guerre se poursuivrait à partir du 1er avril 2020 en ce qui concerne le régime de réduction des impôts et les allocations de logement prescrits et des conseils locaux, et enfin que des fonds soient mis à la disposition du fonds pour les qui ne peuvent pas payer leurs impôts locaux.



Tax Exemption – Senzo Conseil




Nous vous rappelons!

Do you have a question?

Enter your contact details, and we call you back today!


Les actus Défiscalisation

  • Impôts 2016

    Impôts 2016 : Notre service d’aide à la déclaration des revenus

    Défiscalisation
    20/04/2016 08:00

    Chers Clients, pour ne rien laisser passer en matière de déductions et de réductions d’impôts, et vous accompagner dans tous vos projets, SENZO CONSEIL met à votre disposition son service d’aide à la déclaration.

  • Investissement RP / Pinel Montpellier?

    Investissez à Montpellier dans une résidence de standing en Loi Pinel

    Défiscalisation
    14/04/2016 23:00

    Belle opportunité à Montpellier : investissez dans une résidence de standing en investissement locatif ou achat de résidence principale.

  • Faut-il investir en Loi Pinel ou en Déficit Foncier?

    Faut-il investir en Loi Pinel ou en Déficit Foncier?

    Défiscalisation
    01/12/2015 08:00

    Même si les dispositifs Pinel et de Déficit Foncier permettent de réaliser des économies d’impôt, ils ne sont pas destinés aux mêmes profils d’investisseurs.

  • Les atouts des résidences services seniors à Montpellier

    Les atouts des residences services seniors à montpellier

    Défiscalisation
    30/10/2015 16:00

    En 2025, 1 français sur 3 aura plus de 60 ans (source INSEE). Pour répondre à cette évolution démographique, l’immobilier s’adapte en proposant des résidences de services aux seniors.

  • Loi Pinel, jusqu'à 63 000 € d'économies

    Défiscaliser en 2015 : est-ce encore possible en loi Pinel ?

    Défiscalisation
    28/10/2015 16:00

    La fin de l’année est une période pendant laquelle bon nombre de contribuables se manifestent et souhaitent agir sur leur fiscalité. L’avis d’impôt récemment reçu n’est sûrement pas étranger à cet intérêt soudain!

  • Défiscalisation en loi Pinel à Montpellier

    Défiscalisation en loi Pinel : un placement d’épargne au rendement élevé

    Défiscalisation
    22/10/2015 14:00

    Frédéric, conseiller en investissement immobilier, à sélectionné pour ses clients un magnifique T2 en loi Pinel, dans un quartier dynamique aux belles perspectives.

  • Loi Pinel sur 12 ans à Montpellier

    36232€ de réduction d’impôt à Montpellier grâce à la loi Pinel!

    Défiscalisation
    09/10/2015 15:50

    David et Valérie ont fait confiance à Bernard et Senzo Conseil pour investir dans l’immobilier en loi Pinel à Montpellier.

  • Plan de lot Pinel en livraison 2015

    Une loi Pinel en livraison 2015

    Défiscalisation
    06/10/2015 15:00

    Notre consultant Yann a trouvé le bien permettant de répondre aux 5 objectifs de son client :

  • Investissement Studio Pinel Hopitaux Facultés

    Suivez l’actualité des opérations de Senzo Conseil

    Défiscalisation
    30/09/2015 08:00

    Nous avons décidé de vous faire profiter régulièrement de notre actualité et des opérations que nous mettons en place pour nos clients. Soyez nombreux à partager pour en faire profiter tout votre entourage!

  • Impôts 2014

    Impôts 2015 : Notre service d’aide à la déclaration des revenus

    Défiscalisation
    04/05/2015 08:00

    Chers Clients,
    Pour ne rien laisser passer en matière de déductions et de réductions d’impôts, et vous accompagner dans tous vos projets, SENZO CONSEIL met à votre disposition son service d’aide à la déclaration.

Cohérence? Ne cherchez pas à l’Assemblée générale


La Constitution de la Virginie accorde une exonération des taxes foncières locales aux anciens combattants ayant une invalidité liée au service à 100% et aux familles Gold Star des personnes tuées au combat, une décision approuvée avec enthousiasme par les électeurs en 2010. Mais dans un sous-comité du House Finance Committee ce matin, Virginia’s les gouvernements locaux ont présenté à l’Assemblée générale un projet de loi.

Le sous-comité a approuvé deux projets de loi prévoyant le remboursement par le Trésor public des localités des impôts fonciers perdus. Le projet de loi n ° 363 de Del. Mark Cole, R-Fredericksburg, autoriserait le remboursement une fois que le montant de l’exonération fiscale dépasserait un pour cent du total des recettes fiscales locales. House Bill 1496 du nouveau Del.Martha Mugler, D-Hampton, n’a pas fixé de seuil et rembourserait toutes les pertes de revenus.

Les propositions ont fourni une leçon précieuse sur les conséquences financières de l’octroi par l’Assemblée générale de larges exonérations fiscales politiquement intéressantes aux impôts locaux, laissant les localités à la charge des coûts. Ce fut une leçon qui fut rapidement oubliée quelques minutes plus tard lors de la même réunion.

Le Département des impôts estime que l’État devrait envoyer aux localités 37 millions de dollars par an ou plus en remboursement en vertu de la loi plus large de Mugler. Le projet de loi de Cole aurait un impact financier moindre, mais lors de la discussion des deux, il est devenu clair que la valeur de cette exemption ne fera qu’augmenter. Le commissaire aux revenus du comté de Stafford a indiqué que l’exonération représente désormais 3% de sa base d’imposition foncière (1 132 contribuables) et, d’ici 2025, soulagera ces familles de 9 millions de dollars d’impôts.

Mugler, qui se trouve être mariée au commissaire au revenu de Hampton, a déclaré que l’estimation initiale au début de l’exemption en 2011 était qu’elle bénéficierait à 150 familles de sa ville et réduirait les revenus de 375 000 $. Il s’agit maintenant de plus de 300 propriétés, avec un impact de plus de 2 millions de dollars.

Le commissaire Scott Mayausky de Stafford avait des données de 2018 montrant un impact similaire sur plusieurs localités, avec un total de 5,7 millions de dollars sur le comté de Prince William. Le comté de Chesterfield comptait le plus grand nombre d’inscrits cette année-là, 1 348 propriétaires. Les lobbyistes des gouvernements locaux se sont alignés derrière Mayausky pour soutenir l’un ou les deux projets de loi visant à déplacer le fardeau des coûts sur l’État.

Le sous-comité a recommandé que les projets de loi, s’ils étaient présentés par l’ensemble du comité des finances plus tard cette semaine, devraient être renvoyés au comité des crédits, ce qui laissait la tâche amusante de trouver les dollars de remboursement dans le budget de l’État. Il sait peut-être qu’une version du Sénat similaire au projet de loi de Cole est déjà décédée.

Il est ensuite passé à la mise en place du même scénario possible, cette fois sur les taxes professionnelles locales payées par les générateurs solaires politiquement sacro-saints. Certains des mêmes lobbyistes du gouvernement local se sont levés pour se plaindre de l’impact sur leurs budgets locaux, mais le sous-comité a approuvé deux projets de loi visant à étendre l’exonération fiscale des machines et outils locaux dont bénéficient les exonérations solaires à l’échelle des services publics.

Le Délégué Jay Jones, D-Norfolk, a présenté le projet de loi 1131 et le projet de loi 1434 (les liens pointent vers des remplaçants) et les deux ont été approuvés lors des votes des partis. L’État accorde une exonération de 80% de la taxe locale sur les machines et les outils aux projets éligibles, une incitation qui expirera en 2024. Si ces projets de loi sont approuvés, les projets peuvent encore être qualifiés jusqu’en 2030, et de nombreux autres projets sont en préparation.

Le deuxième projet de loi crée une formule de réduction pour les allégements fiscaux futurs, la réduction de 80% descendant à 70% en cinq ans, puis à 60% à dix ans. Mais l’exemption est valable pour la durée du projet. Jones l’a salué comme «un merveilleux pas dans la bonne direction» vers les objectifs globaux d’un avenir énergétique à faible ou sans carbone pour l’État.

Susan Seward, présidente du conseil des superviseurs du comté de Sussex, a exprimé une forte opposition au projet de loi et a déclaré que son comté ne pourrait jamais approuver un tel projet en raison de la perte de revenus. Un membre du sous-comité, Del. Joe McNamara, R-Salem, a tiré une ligne directe de cette discussion vers le résultat fiscal local plus élevé que prévu créé par la pause pour les anciens combattants.

Il avait raison, bien sûr, et la prochaine étape logique pour les localités sera de revenir dans quelques années avec un autre résumé de l’impact, et un autre projet de loi pour le Fonds général de l’État. Combien? Les déclarations d’impact fiscal préparées par le Département des impôts couvrent généralement les impôts des États et n’essaient pas de noter les impacts fiscaux locaux à la hausse ou à la baisse. (Cela pourrait être la première chose à corriger.)

Ce n’est pas que le sous-comité n’ait aucune sympathie pour les localités. Il a approuvé plusieurs nouvelles façons pour eux de se taxer. Il a avancé des factures pour permettre à plusieurs localités rurales de Virginie d’imposer une taxe de vente supplémentaire de 1% à l’intérieur de leurs frontières, pour payer des projets scolaires. Ce sera finalement toutes les localités. Et il a approuvé le projet de loi de son président de comité plénier, Del. Vivian Watts, D-Annandale, pour permettre aux comtés d’égaler l’autorité fiscale des villes. Son House House 785 autorise les taxes locales du comté sur les cigarettes, les entrées, les moyens préparés, la location de salles et les terrains de camping, sans référendum requis.

Les objections des entreprises susceptibles de perdre des ventes à cause de ces taxes, en particulier les fabricants de tabac Altria et Reynolds, étaient inefficaces.

Il n’y a actuellement aucun commentaire mis en évidence.

Allégement fiscal pour les sortants du système de soins du comté


Annonce d’un plan d’allégement fiscal

Les conseils veulent voir les sortants de soins réussir à devenir indépendants et être protégés contre les menaces qui pourraient mener à l’endettement, à l’expulsion et finalement à l’itinérance.

L’allégement fiscal du Conseil a récemment été adopté lors de la réunion du Cabinet du Conseil du comté d’Oxfordshire et sera introduit à partir d’avril 2020.

La remise bénéficie du soutien du conseil municipal d’Oxford, du conseil de district de Cherwell, du conseil de district de West Oxfordshire, du conseil de district de South Oxfordshire et du conseil de district de Vale of White Horse; soutenu par la police de Thames Valley.

Cllr Steve Harrod, membre du Cabinet du Conseil du comté d’Oxfordshire pour les services à l’enfance et à la famille, a déclaré: «Nous sommes ravis que nos partenaires des conseils de district, du conseil municipal d’Oxford et de la police de Thames Valley partagent notre engagement à fournir aux sortants de soins l’aide dont ils ont besoin pour devenir indépendants. .

«Tous les parents veulent aider leurs enfants alors qu’ils font leurs premiers pas vers une vie indépendante; et le Conseil du comté, n’est pas différent. Nous voulons que nos sortants de soins réussissent dans la vie, et nous espérons que cela aidera. »

Un sortant de soins est un adulte (âgé de 18 ans et plus) qui a passé une période de garde en tant qu’enfant de moins de 16 ans. Ces soins peuvent être placés en famille d’accueil, en foyer d’accueil – principalement des foyers pour enfants – ou d’autres arrangements en dehors de la famille immédiate.

En vertu de la politique, une réduction de 100% sur la taxe municipale sera offerte aux sortants de 18 à 21 ans, après l’application d’autres remises légales. Les sortants ayant des difficultés financières après leur 22e anniversaire, jusqu’à l’âge de 25 ans, pourront également bénéficier de la réduction s’ils en ont besoin.

Cllrr Tony Ilott, membre principal du conseil du district de Cherwell pour les finances et la gouvernance, a déclaré: «Les sortants de soins sont confrontés à de nombreux défis, souvent exacerbés par des difficultés financières. Nous espérons que cette exonération fiscale du Conseil supprimera l’une de ces pressions, les aidant à s’adapter et à se préparer à une future indépendance. »

Cllr Andy Crawford, membre du cabinet Vale of White Horse District Council pour les finances, a déclaré: «Il peut être difficile pour tout jeune de faire face aux coûts supplémentaires auxquels il doit faire face à l’âge de 18 ans. réseau en place pour les aider, il est donc important de leur fournir cette aide supplémentaire lors de la prise de leur propre bail et de prévoir leur propre budget pour la première fois. « 

Les sortants de soins éprouvent souvent des difficultés à payer leur facture et sont contraints de sacrifier les nécessités de base dans la vie pour payer l’impôt du Conseil. En accordant ces exemptions, les conseils offriront aux sortants de soins le soutien supplémentaire nécessaire pour les préparer à l’indépendance.

De nombreux sortants de l’Oxfordshire ont connu des difficultés dans l’enfance et l’adolescence. Lorsque les sortants de soins déménagent dans leur propre logement, c’est souvent leur première expérience d’avoir à gérer un budget complètement par eux-mêmes, y compris leur propre compte d’impôt du Conseil.

Cllr David Turner, chef adjoint du South Oxfordshire District Council et membre du cabinet pour les finances, a déclaré: « Il s’agit d’une initiative très importante qui fournira une aide indispensable aux sortants de soins, dont beaucoup auront des finances très limitées pour payer leurs factures et coûts de la vie. »

Marie Tidball, membre du cabinet du conseil municipal d’Oxford pour son soutien aux communautés locales, a déclaré: «Il s’agit d’un soutien vraiment important pour les sortants de soins qui traversent leurs premières années de vie indépendante, alors qu’ils sont susceptibles de faire face à un certain nombre de défis, permettant une meilleure inclusion financière. et pour aider à répondre à leurs besoins et aspirations.

«Comme nous l’avons annoncé, le conseil municipal d’Oxford est l’un des rares conseils à conserver notre régime de réduction des impôts à 100% pour les ménages en âge de travailler. Cela démontre notre engagement à prévenir l’itinérance et notre soutien aux personnes financièrement vulnérables dans nos communautés.

«Les coupes budgétaires du gouvernement signifient que trois millions de ménages supplémentaires en Angleterre doivent désormais payer une taxe municipale ou une plus grande proportion de leur facture qu’en 2013. Je suis fier qu’Oxford contrecarre cette tendance et que nous faisons ce que nous pouvons pour soutenir les personnes qui ont le moins les moyens de payer le prix de l’austérité. »

Les pressions financières découlant de la taxe municipale et du coût de la vie quotidienne peuvent nuire à la santé mentale et aux perspectives d’emploi des sortants de soins.

Cllr Toby Morris, membre du cabinet du conseil du district de West Oxfordshire pour les ressources et chef adjoint, a déclaré: «Cette proposition réduit l’obligation fiscale du conseil et, ce faisant, fournit une aide réelle et pratique aux jeunes qui commencent leur vie à faible revenu tout en développant la budgétisation et la vie indépendante compétences. »

Matthew Barber, commissaire adjoint de la police et du crime pour Thames Valley, a déclaré: «Nous sommes ravis de soutenir cette annonce pour les sortants de soins de l’Oxfordshire. Pour ceux qui entament leurs premiers pas vers l’indépendance après avoir quitté le système de soins, il peut être intimidant de budgéter et de gérer le paiement des factures.

«L’octroi d’allégements fiscaux au Conseil allégera les pressions financières et fournira un soutien supplémentaire pour les préparer à l’indépendance après le système de soins.»

Le logement abordable dans l’Oxfordshire est difficile à obtenir. Le conseil du comté encourage toute personne intéressée à proposer un hébergement avec assistance ou une chambre à contacter: Michele.Howe@Oxfordshire.gov.uk Tél: 01865 323126.

Quiconque a du mal à payer la taxe communale est encouragé à contacter son autorité locale pour savoir s’il est éligible à une aide.

Aucun allégement fiscal pour les acheteurs de maisons coincés dans des projets au point mort, selon le corps suprême FPCE


NEW DELHI: L’association des acheteurs de maisons FPCE a déclaré lundi que le budget n’a pas prévu d’incitations fiscales majeures pour les propriétaires d’appartements bloqués dans des projets de logement bloqués ainsi que pour les clients potentiels afin de raviver la confiance dans le marché immobilier.

Abhay Upadhyay, président du Forum for People’s Collective Efforts (FPCE), anciennement connu sous le nom de Fight For RERA, n’a constaté aucun soulagement pour les acheteurs de maisons existants qui sont bloqués dans des projets au point mort et qui paient à la fois le loyer et l’IME sur leurs prêts immobiliers.

« Le secteur immobilier n’a pas encore atteint son sommet historique malgré tous les avantages fiscaux prévus dans le budget de l’année précédente. Cela est dû en partie au fait que les avantages fiscaux n’ont pas insufflé la confiance dans le secteur et aussi parce que de nombreux avantages fiscaux fournis restent sur papier seulement. , » il a dit.

On espérait que le budget prévoirait séparément une déduction pour le remboursement du principal du prêt immobilier, qui fait actuellement partie de 1,5 lakh Rs autorisé en vertu de la section 80C, a déclaré Upadhyay.

« Pour insuffler la confiance dans le secteur, on s’attendait également à ce que certains allégements fiscaux soient accordés aux acheteurs de projets retardés qui paient à la fois l’IME et le loyer. Malheureusement, aucune concession de ce type n’a été annoncée dans le budget de 2020, ce qui pourrait retarder encore beaucoup besoin d’une reprise dans le secteur « , at-il dit.

L’année dernière, le Centre avait créé un fonds de 25 000 crores de roupies pour l’achèvement de projets de logements bloqués, comprenant environ 4,5 unités de lakh. FPCE avait demandé la création d’un fonds de stress de 10 000 crores de roupies.

Les organes directeurs des promoteurs immobiliers CREDAI et Naredco ont également exprimé leur déception face au budget, leur demande de restructuration ponctuelle du prêt aux constructeurs n’ayant pas été satisfaite.

Cependant, de nombreuses sociétés immobilières ont salué la décision du gouvernement d’étendre les incitations fiscales prévues pour accroître la demande et l’offre de logements abordables.

«Des développements notables dans les secteurs des infrastructures, de la logistique rurale, de l’éducation et des soins de santé créeront des opportunités dans l’espace immobilier. La politique sur les centres de données a été un moment fort et en fera un secteur en plein essor en Inde. Des annonces importantes pour le secteur du logement étaient attendues, et à l’exception de la prolongation à la fois des congés fiscaux et de la période de déduction des intérêts sur les logements abordables, les faits saillants sur l’immobilier indien étaient relativement muets « , a déclaré Anshul Jain, chef de pays de Cushman & Wakefield et MD-Inde.

Le directeur de RICS Asie du Sud, Nimish Gupta, a déclaré que le budget aurait dû créer une structure formelle autour du logement locatif et encourager l’achat d’une maison en augmentant l’exonération fiscale pour les remboursements de prêts au logement.

Parmi les promoteurs, le président de Supertech, R. K Arora, a déclaré que la décision du gouvernement d’étendre la déduction supplémentaire de 1,5 lakh Rs pour les intérêts payés sur le prêt au logement abordable jusqu’en mars 2021 est bonne pour le secteur.

Le PDG d’Omaxe, Mohit Goel, a déclaré: « La liquidité et la disponibilité des financements sont le plus grand problème auquel est confronté le secteur réel aujourd’hui. Dans ce contexte, l’assurance donnée par le FM que les NBFC (sociétés financières non bancaires) et les HFC (sociétés de financement du logement) ne faire face à toute crise de liquidité aidera à calmer les nerfs à coup sûr.  »

Ashiana Housing Joint MD, Ankur Gupta, a déclaré que le segment des revenus moyens et abordables bénéficiera d’un coup de pouce.

Chintels MD Prashant Solomon a déclaré: « Le segment du logement abordable a reçu un coup de pouce, le FM proposant de prolonger le congé fiscal d’un an. Cependant, le budget laisse beaucoup à désirer pour le segment de l’immobilier. »

Sunny Kataria, VP-Immobilier, OLX Inde, a déclaré: « Il y avait de nombreuses attentes du budget de l’Union en 2020 pour l’immobilier résidentiel. Bien que le gouvernement ait poursuivi son engagement en faveur du logement abordable, de nombreux problèmes restent en suspens. »

Le PDG de Bhutani Infra, Ashish Bhutani, a déclaré que l’accent mis sur les infrastructures et la croissance économique dans le budget entraînera plus d’activité dans le segment commercial, car la demande de bureaux augmentera.

Gera Developments MD Rohit Gera a déclaré: « La décision de fournir plus d’argent entre les mains des contribuables et l’élimination de la taxe sur la distribution de dividendes sont des mesures bienvenues, mais la rationalisation des structures de l’impôt direct au cours de la période n’a pas fourni l’impulsion nécessaire pour immobilier. Le secteur connaîtra une lente reprise avec plus de souffrance pour de nombreux acheteurs et promoteurs immobiliers.  »

Le président de la société de courtage immobilier Realistic Realtors, Harinder Singh, était mécontent du fait que peu ait été fait pour augmenter la demande de logements.

Le groupe Migsun, MD Yash Miglani, a déclaré que le budget était axé sur l’augmentation de la croissance économique globale.

Le fondateur de la société de collaboration Skootr, Ankit Jain, a déclaré: « La mise en place d’une cellule de dédouanement des investissements et d’un portail numérique visant à offrir une assistance aux entrepreneurs émergents reflète les mesures proactives du gouvernement pour renforcer davantage l’esprit d’entreprise. »

Le directeur financier d’AlphaCorp, Santosh Agarwal, et le directeur de Mapso, Rahul Singla, ont salué l’extension des avantages fiscaux sur le logement abordable.



Quand n’avez-vous pas à payer la taxe d’habitation? Explication des plans de paiement et vérification de la tranche d’imposition de votre conseil


La taxe d’habitation peut être une facture mensuelle coûteuse, mais pendant deux mois de l’année, les propriétaires peuvent bénéficier d’un bref sursis.

Le coût d’une facture de taxes municipales est généralement divisé en 10 versements mensuels, ce qui signifie que deux mois de l’année sont entièrement gratuits.

La taxe d'habitation est généralement divisée en 10 versements mensuels (Photo: Shutterstock)

La taxe d’habitation est généralement divisée en 10 versements mensuels (Photo: Shutterstock)

Payer votre facture d’impôt municipal

Si vous payez votre taxe de séjour en 10 versements, vous bénéficierez d’un allégement fiscal sur votre facture en février et mars.

Alors que la plupart des gens paient leur facture sur 10 mois, il est possible d’étaler le coût sur 12 mois.

Ceux qui ont du mal à payer en 10 versements peuvent contacter leur conseil local pour ajuster leur plan de paiement, répartissant les paiements sur 12 mois.

Un compte de taxes communal complet est basé sur au moins deux adultes vivant dans une maison (Photo: Shutterstock)

Un compte de taxes communal complet est basé sur au moins deux adultes vivant dans une maison (Photo: Shutterstock)

Votre facture de taxes communales vous indiquera:

– combien vous devez payer pour l’année

– comment ce montant a été calculé

– les dates auxquelles vous devez payer

Votre conseil peut vous accorder un rabais unique si vous ne pouvez toujours pas payer ce que vous devez, et vous pouvez également vérifier si vous êtes éligible pour les éléments suivants:

– Réduction d’impôt du conseil – si vous avez un faible revenu ou recevez des prestations

– Une facture d’impôt du conseil réduite – si vous vivez seul, par exemple

Qui doit payer la taxe d’habitation?

Vous devrez généralement payer la taxe d’habitation si vous avez 18 ans ou plus et que vous êtes propriétaire ou locataire d’une maison.

Une facture d’impôt communal est basée sur au moins deux adultes vivant dans une maison, les conjoints et partenaires qui vivent ensemble étant conjointement responsables du paiement des factures.

Vous recevrez 25% de réduction sur votre facture si vous vivez seul ou si personne d’autre dans votre maison n’est un adulte.

Vous bénéficierez généralement d’une remise de 50% si personne vivant dans votre maison, y compris vous-même, ne compte comme un adulte.

Et si tout le monde dans votre maison, y compris vous-même, est un étudiant à temps plein, vous ne serez pas tenu de payer de taxe municipale.

Quelles sont les tranches d’imposition du conseil?

Les tranches d’imposition du conseil sont calculées en fonction de la valeur de votre propriété à un moment précis.

En Angleterre, cette bande est basée sur la valeur de votre propriété au 1er avril 1991. Si votre propriété n’existait pas en 1991, elle sera comparée à des types de propriétés similaires dans la région pour déterminer la bande.

Les évaluations sont basées sur les critères suivants de votre maison:

– Taille

– Disposition

– Personnage

– Emplacement

– Changement d’utilisation (le cas échéant)

– Valeur à une certaine date (généralement 1991) – en fonction de son emplacement

En Écosse, les propriétés sont placées dans l’une des huit bandes qui vont de A à H, chacune avec un prix plafond différent. Les bandes sont les suivantes:

– Bande A – jusqu’à 27 000 £

– B et B – plus de 27 000 £ et jusqu’à 35 000 £

– Bande C – plus de 35 000 £ et jusqu’à 45 000 £

– Bande D – plus de 45 000 £ et jusqu’à 58 000 £

– Bande E – plus de 58 000 £ et jusqu’à 80 000 £

– Bande F – plus de 80 000 £ et jusqu’à 106 000 £

– Bande G – plus de 106 000 £ et jusqu’à 212 000 £

– Bande H – plus de 212 000 £

Comment vérifier si je paie trop?

En Écosse, les ménages peuvent relever un défi via la Scottish Assessors Association (SAA). Cela peut être fait en recherchant une propriété sous la bande «Pour rechercher une taxe municipale», en sélectionnant la propriété en question, puis en «faisant une proposition».

Martin Lewis, fondateur de Money Saving Expert, recommande également de demander à votre voisin de savoir dans quelle tranche d’imposition il se trouve.

Alternativement, vous pouvez connaître la tranche d’imposition de votre voisin via la SAA.

S’ils se trouvent dans une tranche d’imposition inférieure, il se peut que votre propriété se soit vu attribuer la mauvaise tranche. Vous pouvez le vérifier en découvrant la valeur de votre propriété en 1991, en entrant une évaluation précédente de votre maison dans le calculateur d’indice des prix des maisons de Nationwide.

Une fois que vous avez une évaluation de 1991, comparez-la simplement aux tranches d’imposition originales.

Si vous pensez que votre propriété a été attribuée à la mauvaise bande, vous pouvez demander une réévaluation. Cependant, cela présente un risque que votre propriété soit déplacée vers le haut ou vers le bas d’une tranche d’imposition, il est donc essentiel que vous effectuiez une évaluation précise.

Le bénéfice net du troisième trimestre de SOBHA Limited en hausse de 6%


Résultats SOBHA Q3FY20

Le PAT du 9M-20 s’élève également à 2,31 milliards de roupies, soit une hausse de 26% par rapport au 9M-19.

SOBHA Limited a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers non audités pour le trimestre et les neuf mois terminés le 31 décembre 2019.

La société a déclaré un revenu total record de 28,98 milliards de roupies pour le 9M-20, en hausse de 38% par rapport au 9M-19. L’EBITDA du 9M-20 atteint un niveau record à 6,47 milliards de roupies, en hausse de 35% par rapport au 9M-19. Le PAT du 9M-20 s’élève également à 2,31 milliards de roupies, soit une hausse de 26% par rapport au 9M-19.

Le revenu total du T3-20 s’élève à Rs 9,01 milliards, en hausse de 12% par rapport au T3-19. L’EBITDA du T3-20 s’élève à 2,16 milliards de roupies, en hausse de 21% par rapport au T3-19. Le PAT pour le T3-20 s’élève à 0,74 milliard de roupies, en hausse de 6% par rapport au T3-19.

Sur le plan opérationnel, SOBHA a réalisé un volume de ventes total de 1,07 million de pieds carrés évalué à Rs 7,26 milliards au cours du trimestre, en hausse de 17% et 4% respectivement pour la même période. La réalisation totale des prix moyens a montré une tendance à la hausse par rapport au T2-20, car nous avons constaté une bonne traction des ventes pour nos projets en cours de luxe et de super luxe dans les villes. L’encaissement total pour le trimestre s’élève à Rs 8,01 milliards. La société a également généré un cash-flow opérationnel net de 0,59 milliard de roupies au cours du trimestre. Nous continuons de bénéficier de liquidités suffisantes de diverses institutions financières à un coût compétitif.

Au cours du 9M-20, la société a réalisé un volume total des ventes record de Rs 3,17 millions au carré, évalué à Rs 21,86 milliards. 9M-19.

J.C. Sharma, vice-président et directeur général, SOBHA Limited «La nouvelle année apporte de nouveaux espoirs, aspirations et ambitions suivis de nouveaux défis. Grâce à notre forte présence de marque dans toutes les zones géographiques et à notre historique de livraison inégalée de produits de qualité, nous pensons que SOBHA atteindra de nouveaux sommets dans les années à venir. Avec CY 2019 témoin de la stabilité géopolitique au centre, nous avons subi une série de mesures prises par le gouvernement, telles que la réduction de l’impôt sur les sociétés, la restructuration du secteur financier et les réductions de taux d’intérêt (RBI a annoncé une baisse de 5 taux en 2019 seulement), pour aider relancer le ralentissement économique en général et le secteur immobilier en particulier. Néanmoins, les perspectives économiques pour 2020 restent tièdes. Les baisses de taux n’ont pas eu autant d’impact qu’espéré au départ, car les banques n’ont pas encore répercuté les taux inférieurs sur les consommateurs, et la relance de la consommation intérieure pose encore des défis. Nous espérons qu’au cours des prochains mois, le gouvernement prendra de nouvelles mesures pour relancer l’économie et le secteur immobilier. »

Des actions à acheter après le budget: 40 actions qui ont émergé des bénéficiaires sûrs du budget 2020


Le budget de l’Union 2020 n’a pas répondu aux attentes exorbitantes de la rue Dalal. Mais une série de mesures visant à résoudre les problèmes dans les secteurs de l’agriculture, des infrastructures et des finances dans le but de relancer la croissance de l’économie vont créer des conditions pour que certaines entreprises prospèrent.

Les analystes ont déclaré qu’une poignée de stocks devraient tirer d’importants avantages du budget alors que le gouvernement continue de rester généreux avec l’économie rurale avec plusieurs propositions pour augmenter le revenu agricole, ce qui peut à son tour relancer la consommation.

Dans son discours du budget, la ministre des Finances Nirmala Sitharaman a réitéré l’engagement du gouvernement à doubler les revenus agricoles d’ici 2022 et a proposé de libéraliser le secteur agricole.

Elle a dévoilé un ensemble de régimes, y compris une couverture d’assurance récolte plus élevée, un entrepôt robuste et une infrastructure de chaîne du froid pour assurer un meilleur stockage des produits agricoles, et un autre régime appelé Kisan Rail en mode PPP pour faciliter le mouvement plus rapide des denrées périssables.

« Nous pensons que l’accent mis sur la consommation rurale est de bon augure à long terme », a déclaré Reliance Securities, qui est devenu optimiste sur quelques actions des secteurs de l’agriculture et des infrastructures, en plus de quelques banques après le budget.

Les meilleurs choix post-budget de la maison de courtage comprenaient le constructeur de tracteurs Escorts (prix cible: 1 075 roupies), le producteur de véhicules utilitaires Ashok Leyland (111 roupies), les fabricants de ciment JK Cement (1 500 roupies) et UltraTech (5 500 roupies), les principaux biens d’équipement Larsen et Toubro (Rs 1,670), stock de puissance Kalpataru Power (Rs 573), prêteurs privés ICICI Bank (Rs 650) et HDFC Bank (Rs 1500), KNR Construction (Rs 275), bureau d’études HG Infra (Rs 400) et distributeur de gaz Gujarat Gaz (Rs 249).

Incidence budgétaire: comment les actions Sensex pourraient-elles fonctionner au cours de la prochaine année

Spécial 30

2 févr.2020

Le transfert de l’impôt sur la distribution de dividendes (DDT) des entreprises aux investisseurs, le plein avantage fiscal aux fonds souverains investissant dans des projets infra et une poussée sur la consommation rurale n’ont pas enthousiasmé les marchés.

ICICI Securities prévoit la performance des actions Sensex au cours de la prochaine année:

Le gouvernement a mis de côté Rs 2,83 lakh crore pour les secteurs de l’agriculture et de l’irrigation, et alloué Rs 3,60 lakh crore pour la mission Jal Jeevan, qui vise à assurer l’approvisionnement en eau courante de tous les ménages.

Les analystes s’attendent à ce que les programmes créent davantage de demande pour les tuyaux utilisés dans l’agriculture, l’irrigation et l’approvisionnement en eau domestique. « Ces mesures sont positives pour Astral Polytechnik, Finolex, Supreme Industries, Shakti Pipes », a déclaré IDBI Capital Market.

L’allocation budgétaire pour le ministère des Transports routiers et des autoroutes est passée à Rs 91 823,22 crore contre Rs 83 016 crore dernière déchirure financière. Les annonces budgétaires pour les routes, les chemins de fer, les corridors économiques, la production d’énergie solaire et le développement accéléré des autoroutes devraient stimuler une sélection d’infrastructures, de construction, de biens d’équipement et de ciment.

Dans le but de stimuler le financement des infrastructures, le gouvernement a annoncé une exonération fiscale de 100% sur les intérêts, les dividendes et les gains en capital provenant des investissements dans les infrastructures du Sovereign Wealth Fund.

IDBI Capital Markets a proposé des notations d’achat sur Dilip Buildcon (objectif de prix Rs 717), PNC Infratech (TP Rs 259), KNR Construction (TP Rs 324), Ashok Buildcon (TP Rs 198) et Sadbhav Engineering (TP Rs 170 ).

Dans le domaine financier, le ministre des Finances a augmenté la couverture d’assurance-dépôts sur l’épargne bancaire de cinq fois à Rs 5 lakh par compte, contre Rs 1 lakh actuellement. On espère que cela aidera les banques à attirer des dépôts publics.

Le gouvernement a également proposé un système de garantie de crédit pour le secteur NBFC, qui fait face à une crise de liquidité depuis que l’escroquerie IL&FS a fait surface il y a près d’un an et demi.

IDBI Capital Markets a déclaré que la mesure fournirait des liquidités temporaires au secteur NBFC et donnerait un coup de pouce aux banquiers fictifs. Le courtage est devenu haussier sur quatre prêteurs, Axis Bank (prix cible Rs 817), Federal Bank (Rs 110), HDFC Bank (1490) et IndusInd Bank (Rs 1720).

Parmi les NBFC, il a attribué des cotes d’achat à HDFC (TP: Rs 2625), Manappuram Finance (Rs 220) et Muthoot Finance (Rs 710).

Pour les espaces de consommation et de vente au détail, le ministre des Finances a relevé les droits de douane sur les chaussures de plus de 1 000 points de base à 35% et sur les meubles de 500 points de base à 35%.

Les analystes s’attendent à ce que des entreprises comme Trent, Bata, Khadim, Relaxo, Shoppers Stop et Future Lifestyle Fashions profitent de cette décision.

Ajit Mishra, VP Research, Religare Broking, déclare que Subros, L&T, Dixon Technologies, Container Corporation pourraient bénéficier des annonces liées à leur secteur respectif. De plus, la suppression de la taxe sur la distribution de dividendes (DDT) serait positive pour les UPE comme Coal India ainsi que pour les multinationales P&G et HUL.



Industries estime que le budget 2020 aura un impact positif sur la croissance




Industries estime que le budget 2020 aura un impact positif sur la croissance








outlookindia.com

1970-01-01T05: 30: 00 + 0530

(Eds: Disclaimer: Le contenu suivant est un communiqué de presse. PTI n’assume aucune responsabilité éditoriale pour le même.)
 Intro: les véhicules électriques, l’immobilier et les start-ups espèrent que le budget 2020 contiendra de petits détails qui pourraient aider ces secteurs ou industries

New Delhi, 3 février 2020: le budget de l’Union 2020-2021 présenté par l’honorable ministre des Finances, Niramala Sitharaman, est très appréciable dans la mesure où un nouveau système facultatif d’impôt sur le revenu est proposé pour les contribuables. « Désormais, les contribuables individuels qui ne sont pas disposés à demander des déductions en vertu de diverses dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu ont désormais la possibilité de payer des impôts à des taux réduits, ce qui permet à un contribuable de bénéficier d’une option avantageuse sur deux » VIVAD SE VISHWAS SCHEME « aidera à résoudre les litiges fiscaux en suspens depuis longtemps. La renonciation aux intérêts et aux pénalités inciterait de nombreux contribuables à opter pour le régime », a déclaré CA Inderpal Singh Pasricha, associé principal, IP Pasricha & Co.

L’impulsion du gouvernement sur le développement de la technologie et la digitalisation du pays contribuera grandement à encourager les startups comme nous à travailler dans le domaine. Le gouvernement a également alloué un fonds de Rs 96000 crore sur l’éducation, ce qui signifie que davantage d’étudiants entreront et avec eux la responsabilité des entreprises qui travaillent dans ce domaine, telles que celles qui travaillent sur le financement des étudiants pendant la durée de leurs études. Le budget est tourné vers l’avenir car il se concentre sur le développement global de l’économie, ce qui nécessite un effort concerté de tous les secteurs pour faire de l’Inde une économie de 5 billions de dollars, a déclaré M. Jaijash Tatia, co-fondateur de StuCred.

Le secteur immobilier espérait obtenir des annonces qui pourraient donner l’impulsion nécessaire au secteur. Cependant, le budget avait très peu à offrir directement au secteur. Le budget a abordé les aspects qui vont stimuler le PIB, y compris les dépenses d’infrastructure, l’économie rurale, l’allégement de l’impôt sur le revenu, 4 400 crores de roupies allouées aux villes pour assurer la pureté de l’air et un exonération fiscale sur la sanction de prêt pour le logement abordable. Commentant l’immobilier, Kshitij Nagpal, président de l’Association des professionnels de l’immobilier, a déclaré: « La poussée du développement des infrastructures aura une incidence directe sur la demande de projets immobiliers. Annonce comme l’allégement de l’impôt sur le revenu et l’assouplissement fiscal pour les transactions immobilières à partir de La limite de 5% actuellement à 10% incitera les gardiens de clôture à s’intéresser à l’achat de biens immobiliers. L’immobilier bénéficiera certainement de la demande croissante. Cependant, il aurait été bon que le FM ait répondu aux préoccupations des promoteurs concernant les prix des terrains. , le coût des matières premières et le temps nécessaire pour obtenir les autorisations.  »

L’Inde est le troisième plus grand écosystème de startups au monde et l’objectif du gouvernement a été de donner un coup de pouce aux startups innovantes par le biais d’interventions politiques. Les start-ups ont montré des résultats positifs concernant les annonces faites dans le budget. Sparsh Khandelwal, fondateur de Stylework, une start-up opérant dans le domaine de l’agrégation en collaboration, a déclaré: « D’après le budget, il est clair que les entrepreneurs en herbe auront la facilité de faire des affaires car le FM a annoncé l’arrêt du harcèlement fiscal. Corporate La réduction d’impôt aidera également les start-ups à prospérer.Le budget d’aujourd’hui contient également des annonces telles qu’un congé fiscal de cinq ans sur Esops, une exonération fiscale de 10 ans pour les startups dont le chiffre d’affaires est inférieur à 100 crores, soit un total de 27 300 crores de roupies allouées à l’industrie et au commerce donneront également un coup de pouce à l’histoire de la start-up en Inde, et parlent également d’un fonds d’amorçage pour pousser de nouvelles entreprises.  »

Un autre segment à venir dans l’économie indienne est le véhicule électrique et il attendait des annonces positives qui auraient pu aider à la croissance de ce secteur en plein essor. Le Sdr Ldr Prerana Chaturvedi, PDG et directeur exécutif d’Evolet, a déclaré: « Nous attendons depuis longtemps, mais nous n’avons rien entendu de significatif. Nous avons été patients et nous continuerons de l’être. Maintenant, nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est vert et l’industrie du lever du soleil et si nous devons respecter l’industrie du lever du soleil, nous devons nous en tenir à l’industrie. Si nous nous attendons à ce qu’une start-up crée une perturbation, nous devons soutenir cette industrie.  »

« Bien qu’il n’y ait aucune annonce directe pour le segment des véhicules électriques, nous pouvons voir une lueur d’espoir dans des annonces telles que l’allocation de Rs 4.400 crore pour les villes pour assurer un air pur et un allégement de l’impôt sur le revenu. Les gens auront désormais plus de revenu disponible à portée de main et cela pourrait déclencher la demande de véhicules électriques. Cependant, le gouvernement aurait dû abolir le droit de douane de 5% sur les cellules de batterie lithium-ion qui aurait pu rendre les véhicules électriques plus abordables. Le coût des batteries est élevé et nous nous attendions à ce que le gouvernement fournir des incitations pour l’approvisionnement en matières premières pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques en Inde, ce qui aurait aidé à créer un écosystème centré sur les véhicules électriques « , ajoute-t-elle.

  PWR
PWR

->

(Eds: Disclaimer: Le contenu suivant est un communiqué de presse. PTI n’assume aucune responsabilité éditoriale pour le même.)
 Intro: les véhicules électriques, l’immobilier et les start-ups espèrent que le budget 2020 contiendra de petits détails qui pourraient aider ces secteurs ou industries

New Delhi, 3 février 2020: le budget de l’Union 2020-2021 présenté par l’honorable ministre des Finances, Niramala Sitharaman, est très appréciable dans la mesure où un nouveau système facultatif d’impôt sur le revenu est proposé pour les contribuables. « Désormais, les contribuables individuels qui ne sont pas disposés à demander des déductions en vertu de diverses dispositions de la Loi de l’impôt sur le revenu ont désormais la possibilité de payer des impôts à des taux réduits, ce qui permet à un contribuable de bénéficier d’une option avantageuse sur deux » VIVAD SE VISHWAS SCHEME « aidera à résoudre les litiges fiscaux en suspens depuis longtemps. La renonciation aux intérêts et aux pénalités inciterait de nombreux contribuables à opter pour le régime », a déclaré CA Inderpal Singh Pasricha, associé principal, IP Pasricha & Co.

L’impulsion du gouvernement sur le développement de la technologie et la digitalisation du pays contribuera grandement à encourager les startups comme nous à travailler dans le domaine. Le gouvernement a également alloué un fonds de Rs 96000 crore sur l’éducation, ce qui signifie que davantage d’étudiants entreront et avec eux la responsabilité des entreprises qui travaillent dans ce domaine, telles que celles qui travaillent sur le financement des étudiants pendant la durée de leurs études. Le budget est tourné vers l’avenir car il se concentre sur le développement global de l’économie, ce qui nécessite un effort concerté de tous les secteurs pour faire de l’Inde une économie de 5 billions de dollars, a déclaré M. Jaijash Tatia, co-fondateur de StuCred.

Le secteur immobilier espérait obtenir des annonces qui pourraient donner l’impulsion nécessaire au secteur. Cependant, le budget avait très peu à offrir directement au secteur. Le budget a abordé les aspects qui vont stimuler le PIB, y compris les dépenses d’infrastructure, l’économie rurale, l’allégement de l’impôt sur le revenu, 4 400 crores de roupies allouées aux villes pour assurer la pureté de l’air et un exonération fiscale sur la sanction de prêt pour le logement abordable. Commentant l’immobilier, Kshitij Nagpal, président de l’Association des professionnels de l’immobilier, a déclaré: « La poussée du développement des infrastructures aura une incidence directe sur la demande de projets immobiliers. Annonce comme l’allégement de l’impôt sur le revenu et l’assouplissement fiscal pour les transactions immobilières à partir de La limite de 5% actuellement à 10% incitera les gardiens de clôture à s’intéresser à l’achat de biens immobiliers. L’immobilier bénéficiera certainement de la demande croissante. Cependant, il aurait été bon que le FM ait répondu aux préoccupations des promoteurs concernant les prix des terrains. , le coût des matières premières et le temps nécessaire pour obtenir les autorisations.  »

L’Inde est le troisième plus grand écosystème de startups au monde et l’objectif du gouvernement a été de donner un coup de pouce aux startups innovantes par le biais d’interventions politiques. Les start-ups ont montré des résultats positifs concernant les annonces faites dans le budget. Sparsh Khandelwal, fondateur de Stylework, une start-up opérant dans le domaine de l’agrégation en collaboration, a déclaré: « D’après le budget, il est clair que les entrepreneurs en herbe auront la facilité de faire des affaires car le FM a annoncé l’arrêt du harcèlement fiscal. Corporate La réduction d’impôt aidera également les start-ups à prospérer.Le budget d’aujourd’hui contient également des annonces telles qu’un congé fiscal de cinq ans sur Esops, une exonération fiscale de 10 ans pour les startups dont le chiffre d’affaires est inférieur à 100 crores, soit un total de 27 300 crores de roupies allouées à l’industrie et au commerce donneront également un coup de pouce à l’histoire de la start-up en Inde, et parlent également d’un fonds d’amorçage pour pousser de nouvelles entreprises.  »

Un autre segment à venir dans l’économie indienne est le véhicule électrique et il attendait des annonces positives qui auraient pu aider à la croissance de ce secteur en plein essor. Le Sdr Ldr Prerana Chaturvedi, PDG et directeur exécutif d’Evolet, a déclaré: « Nous attendons depuis longtemps, mais nous n’avons rien entendu de significatif. Nous avons été patients et nous continuerons de l’être. Maintenant, nous sommes tous d’accord pour dire qu’il est vert et l’industrie du lever du soleil et si nous devons respecter l’industrie du lever du soleil, nous devons nous en tenir à l’industrie. Si nous nous attendons à ce qu’une start-up crée une perturbation, nous devons soutenir cette industrie.  »

« Bien qu’il n’y ait aucune annonce directe pour le segment des véhicules électriques, nous pouvons voir une lueur d’espoir dans des annonces telles que l’allocation de Rs 4.400 crore pour les villes pour assurer un air pur et un allégement de l’impôt sur le revenu. Les gens auront désormais plus de revenu disponible à portée de main et cela pourrait déclencher la demande de véhicules électriques. Cependant, le gouvernement aurait dû abolir le droit de douane de 5% sur les cellules de batterie lithium-ion qui aurait pu rendre les véhicules électriques plus abordables. Le coût des batteries est élevé et nous nous attendions à ce que le gouvernement fournir des incitations pour l’approvisionnement en matières premières pour la fabrication de batteries pour véhicules électriques en Inde, ce qui aurait aidé à créer un écosystème centré sur les véhicules électriques « , ajoute-t-elle.

  PWR
PWR


Avertissement :- Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel d’Outlook et est générée automatiquement à partir des flux des agences de presse. Source: PTI


Plus de Outlook Magazine