Sisi ordonne d’augmenter le revenu des travailleurs et la limite d’exonération fiscale


LE CAIRE – 14 mars 2020: le président Abdel Fattah El Sisi a souligné l’adoption d’un certain nombre de mesures visant à augmenter les revenus des fonctionnaires du pays pour améliorer leur niveau de vie.

Les mesures comprenaient l’approbation de l’indemnité périodique pour les employés inclus dans la loi sur la fonction publique avec 7% du salaire global total et les employés non inclus dans la loi avec 12% du salaire de base.

Cela s’est produit lors de la réunion de Sissi avec le Premier ministre Moustafa Madbouly, le ministre de la planification et du développement économique et le ministre des finances, en plus du sous-ministre des finances pour les politiques financières, du sous-ministre des finances du Trésor public et du sous-ministre de la planification pour la planification affaires. La réunion a examiné le projet de budget pour l’exercice 2020/2021.

Le président a également ordonné d’augmenter la limite d’exonération fiscale pour ceux dont le salaire annuel se situe entre 8 000 et 15 000 LE et de créer une tranche d’imposition faible d’une valeur de 2,5 pour cent pour les salariés qui gagnent moins de 35 000 LE par an, afin de contribuer à augmenter le le revenu mensuel des citoyens les plus modestes.

Plus tôt ce mois-ci, le ministre des Finances Mohamed Ma’it a déclaré qu’une nouvelle loi sur les tranches de l’impôt sur le revenu sera soumise à la Chambre des représentants sous peu, afin d’alléger le fardeau de l’impôt sur le revenu supporté par les citoyens.

Min .: Projet de loi sur les tranches d’imposition sur le revenu pour alléger le fardeau des citoyens

LE CAIRE, 8 mars (MENA) – Le ministre des Finances, Mohamed Maait, a déclaré dimanche qu’une nouvelle loi sur les tranches de l’impôt sur le revenu sera soumise à la Chambre des représentants sous peu. Le projet de loi vise à alléger la charge des impôts sur le revenu supportés par les citoyens.

Au cours de la réunion, Ma’it a expliqué que les indicateurs initiaux montrent la poursuite de la réalisation d’un excédent initial estimé à 2% du PIB, en plus de réduire le déficit budgétaire à 6,2%, contre 7,2% du PIB au cours du dernier exercice budgétaire. année.

Ma’it a également ajouté que la dette des agences du budget public était tombée à 80% à la fin du prochain exercice, contre 108% du PIB en juin 2017.

Lire  Des exonérations de taxe de vente existent dans tous les États

Dans un autre ordre d’idées, le ministre de la planification et du développement économique Hala el-Saeed a présenté le plan d’investissement de l’État pour 2021, qui vise à réaliser un taux de croissance de 6% afin de créer des emplois et de réduire le chômage à 8%.

Le plan vise également à augmenter le budget d’investissement des agences d’État pour financer un certain nombre de secteurs afin d’accélérer leur croissance et d’améliorer leurs services, tels que l’éducation, le logement, l’électricité, les transports, les communications, la jeunesse et les sports.

«Le plan d’investissement vise également à canaliser les investissements vers un certain nombre d’initiatives vitales dans le secteur de la santé, comme une initiative pour les incubateurs, les lits de soins intensifs et les lits de garde d’enfants, où les incubateurs seront augmentés de 10%, les lits de garde d’enfants de 90% et les lits de soins intensifs. de 80 pour cent, en plus d’augmenter les crédits alloués à l’initiative «Vie décente» pour améliorer considérablement les services fournis aux villages les plus pauvres », selon le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *