HC maintient l’ordre demandant à J&J de déposer plus de Rs 230 cr  » profiteur  » de la vente de produits pour bébé


New Delhi, 4 mars (PTI) La Haute Cour de Delhi a suspendu mercredi l’ordonnance NAPA ordonnant à Johnson et Johnson de déposer plus de 230 crores de roupies, prétendument profitables en ne répercutant pas les avantages de la réduction de la TPS sur plus de 306 articles, y compris les produits pour bébés, par le biais d’un prix proportionné Couper.

Un banc de juges Vipin Sanghi et Sanjeev Narula a également empêché la National Anti-Profiteering Authority (NAPA) et le Centre d’engager des poursuites pénales contre le major des soins de santé Johnson and Johnson Pvt Ltd.

Elle a également déclaré que, à première vue, la méthodologie utilisée par la NAPA pour parvenir à sa conclusion de profit était « défectueuse ».

Le tribunal a adressé un avis au Centre, à la NAPA et au directeur général de la lutte contre le profit pour demander leur position sur la pétition de la société contestant la directive de déposer le montant prétendument profiteur dans un fonds de protection des consommateurs.

Outre l’annulation de l’ordonnance NAPA du 23 décembre dernier, Johnson and Johnson (J&J) a également demandé l’annulation d’un avis de sanction qui lui avait été délivré par les autorités le 27 janvier.

Il a également cherché à déclarer inconstitutionnelles certaines dispositions de la loi et des règles CGST.

Le banc a suspendu l’ordonnance et empêché la NAPA d’engager des poursuites pénales contre J&J jusqu’à la prochaine date d’audience, le 24 septembre.

NAPA, dans sa dernière ordonnance du 23 décembre, avait jugé que la société n’avait pas répercuté le bénéfice de la réduction du taux d’imposition de novembre 2017 à décembre 2018 et avait donc profité d’un montant de Rs 2,30,40,74,132 en violation de la Loi sur la taxe centrale sur les produits et services (CGST).

Lire  AVANT JC. Crédit de réduction d'impôt

Depuis le 15 novembre 2017, le gouvernement a réduit la TPS de 28% à 18% sur les produits comme les lingettes pour bébé, la poudre pour bébé, les crèmes, etc., fabriqués par J&J.

La NAPA a également ordonné à la société de déposer le montant ainsi qu’un intérêt de 18% à partir du moment où le montant a été réalisé par elle jusqu’à ce qu’il la dépose dans un fonds de protection des consommateurs.

J&J a réfuté l’allégation de profitage contre elle, affirmant que l’avantage de la réduction d’impôt lui avait été transmis.

Il a déclaré que la NAPA avait déterminé que plus de 230 crores de roupies étaient rentables sur la base d’une « méthodologie arbitraire, déraisonnable et capricieuse ». PTI HMP SKV SA


Avertissement :- Cette histoire n’a pas été modifiée par le personnel d’Outlook et est générée automatiquement à partir des flux des agences de presse. Source: PTI


Plus de Outlook Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *