Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vos taxes foncières, mais que vous aviez peur de demander


Version imprimable, PDF et e-mail


PRÉSENTÉ PAR


Chaque propriétaire sait que le New Hampshire dépend plus des impôts fonciers pour financer la subdivision gouvernementale que n’importe quel autre État.

Et beaucoup font valoir que les impôts fonciers sont une forme d’imposition dépassée. Lorsque les impôts fonciers ont été institués, la propriété était synonyme de richesse, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui.

Aujourd’hui, les impôts fonciers sont l’un des impôts les plus régressifs dans la litanie des augmentateurs de revenus, ce qui signifie que le plus grand impact est sur ceux qui sont les moins capables de payer.

Pourtant, pour quelque raison que ce soit, les législateurs trouvent chaque année de nouvelles façons de rendre les impôts fonciers plus chers pour les propriétaires fonciers en visant «le plus grand bien».

Par exemple, le programme d’utilisation actuelle a été établi en 1973 dans le but de préserver les espaces ouverts.

Les développeurs achetaient des fermes et des boisés et les subdivisaient en lots de maisons, changeant à jamais les vues et le caractère local.

Les électeurs ont approuvé un amendement constitutionnel en 1968 qui permettait aux terres d’être taxées sur la valeur de leur utilisation actuelle, et non sur leur valeur marchande.

À l’époque, certaines municipalités taxaient les espaces ouverts sur son potentiel en tant que terrains à bâtir, obligeant les agriculteurs et les propriétaires de terres à boiser à réévaluer leurs moyens de subsistance.

L’argument était – et l’est – que les terres agricoles, les animaux et les forêts n’utilisent pas les services municipaux, c’est donc un commerce équitable.

Aujourd’hui, plus de la moitié des terres de l’État sont actuellement utilisées, ce qui a un impact beaucoup plus important sur les communautés rurales que sur les villes.

Essentiellement, le programme d’utilisation actuelle a transféré le fardeau fiscal des grands propriétaires fonciers aux autres propriétaires fonciers de leurs collectivités. Un professeur de l’Université du New Hampshire estime que le passage à d’autres propriétaires est d’environ 120 millions de dollars par an.

Bien qu’il s’agisse d’un programme d’État, les effets se font sentir au niveau local sur des impôts fonciers plus élevés, et dans certaines communautés qui ont un pourcentage élevé de terres actuellement utilisées comme Claremont et Berlin, par exemple, le changement aggrave les problèmes d’impôts fonciers qu’elles face à payer pour éduquer leurs enfants.

Révéler

Les installations de contrôle de la pollution de l’eau et de l’air constituent un autre cadeau de la taxe foncière par les législateurs qui affecte de manière significative les taux d’imposition foncière locaux.

Lire  BUDGET DE KELLY: Poursuivre nos progrès

À l’époque où les législateurs voulaient encourager les villes à cesser de déverser leurs eaux usées dans les rivières ou à brûler les ordures dans la décharge locale, ils ont adopté une loi accordant une exemption pour les installations de pollution de l’air et de l’eau.

Bien que les décharges privées aient été exclues, au fil du temps, elles ont été incluses car elles ont pris les ordures municipales et cela pourrait ouvrir la voie à de longs litiges, et de même pour les centrales électriques brûlant des combustibles fossiles.

Ainsi, alors qu’Eversource a dépensé plus de 400 millions de dollars pour un épurateur au mercure dans sa centrale électrique au charbon à Bow, l’assiette fiscale de la ville n’a pas augmenté de 400 millions de dollars.

L’utilisation actuelle et les installations de contrôle de la pollution sont un grand nombre pour les communautés touchées, mais chaque ville a une longue liste d’exemptions et d’allégements fiscaux fonciers qui peuvent ne pas être importants – personnes âgées, personnes handicapées et anciens combattants – mais qui modifient le coût des impôts fonciers.

Cette session

Les législateurs ont présenté plus d’une douzaine de projets de loi cette année qui auraient un impact sur les impôts fonciers de plusieurs façons, tant pour le bien que pour le moins bon.

Par exemple, le Sénat votera jeudi sur le projet de loi 511 du Sénat lorsqu’il se réunira.

Le comité des voies et moyens recommande que le projet de loi soit adopté par 5-0.

Le projet de loi obligerait le Department of Revenue Administration and Current Use Board à rendre publique la formule utilisée pour déterminer les taux d’imposition actuels au lieu de la garder confidentielle.

La formule détermine le pourcentage de la juste valeur marchande, comme les terres agricoles, les forêts de feuillus ou les zones humides, pour fixer les taux de taxe d’utilisation actuelle.

Contrôle de la pollution

Plusieurs législateurs ont présenté le projet de loi 1661, qui interdirait aux centrales électriques brûlant des combustibles fossiles ou générant des niveaux élevés de déchets radioactifs (station Seabrook) de se qualifier pour l’exemption de lutte contre la pollution.

Le projet de loi fera l’objet d’une audience publique à 13 h 30. Mardi devant la commission des sciences, de la technologie et de l’énergie de la Chambre.

Lire  Les écoles de Novato recherchent un électeur OK pour la mesure A - Marin Independent Journal

Un autre projet de loi, le House Bill 1631, exigerait que les taxes perçues sur les centrales hydroélectriques se rendent dans les communautés où elles sont situées.

Le comité des gouvernements municipaux et de comté de la Chambre se réunit mercredi après-midi pour décider de la recommandation à faire sur le projet de loi.

Expansion des exemptions

Il y a un vieil adage selon lequel si vous voulez encourager quelque chose, vous le subventionnez, mais si vous voulez décourager une activité, taxez-la.

Avec les taxes foncières, si vous voulez encourager une activité ou récompenser ceux qui servent la communauté, etc., vous accordez des exemptions.

Plusieurs projets de loi de cette session encourageraient l’utilisation de sources alternatives pour l’électricité.

Le projet de loi n ° 1210 accorderait une exonération fiscale à une résidence dotée d’un système de stockage d’électricité d’une valeur de 1 000 mégawattheures.

L’audience publique sur le projet de loi a lieu mercredi à 9 h 30 devant le comité des gouvernements municipaux et de comté de la Chambre.

Un autre projet de loi, le House Bill 1406, restreindrait toute exemption d’impôt foncier pour un système d’énergie solaire.

Pour bénéficier de l’exonération, le système devrait être utilisé sur place pour le chauffage, le refroidissement ou la production d’électricité.

L’audience publique sur HB 1406 a lieu mercredi à 10 h 30 devant la même commission.

Une autre exemption proposée encouragerait les premiers répondants à vivre en ville et à être près de leur emploi, améliorant ainsi le temps de réponse.

Le projet de loi 1125 accorderait une exonération d’impôt foncier aux pompiers volontaires et au personnel médical d’urgence.

La ville ou le village qui adopte l’exemption déterminerait la valeur de l’exemption jusqu’à la valeur totale de la propriété.

Cela pourrait être une pente glissante pour des exemptions supplémentaires, car vous devez demander qui est le prochain, la police, les hommes de choix, les membres du comité de planification?

L’audience publique sur l’exemption pour les pompiers volontaires et le personnel médical d’urgence est mardi à 13 heures. devant le gouvernement municipal et du comté.

Le projet de loi n ° 1197 fournirait une exemption de 100% à un ancien combattant totalement et définitivement invalide selon la définition de l’Administration des anciens combattants.

L’audience publique à 10 h 30 mardi devant la même commission.

Lire  La hausse rapide du marché boursier soulève des problèmes de planification successorale

Et le projet de loi 1533 limiterait l’augmentation de l’impôt foncier en vertu d’une exemption pour les plus de 67 ans, les anciens combattants handicapés et totalement et définitivement invalides à 1% par an. Une date d’audience publique n’a pas encore été fixée sur le projet de loi.

Le projet de loi n ° 1139 créerait un comité d’étude pour examiner l’admissibilité aux crédits d’impôt foncier, les exemptions et les reports disponibles pour les personnes à revenu limité et leurs effets sur les municipalités.

L’audience publique sur HB 1139 a lieu à 11 heures mercredi devant le gouvernement municipal et le gouvernement du comté.

Le projet de loi 1154 permettrait aux collectivités d’exclure le principal des comptes de retraite et de retraite des actifs personnels pour déterminer l’admissibilité aux exonérations de l’impôt foncier.

L’audience publique a lieu à 9 h 30 mardi devant la même commission.

Et il y a plusieurs projets de loi devant la législature cette année pour utiliser des incitations fiscales foncières pour rendre le logement abordable plus attrayant pour les villes.

Deux tarifs

En vertu de la constitution de l’État, les impôts doivent être raisonnables et proportionnels, un élément clé de la décision de Claremont sur le financement de l’éducation par la Cour suprême de l’État selon laquelle des taux d’imposition foncière très variables pour payer l’éducation sont inconstitutionnels.

Une proposition soumise au House Municipal and County Government Committee pourrait se heurter à cette disposition.

Le projet de loi 1467 permettrait aux collectivités d’avoir deux taux d’imposition foncière différents, un pour les résidences et un autre pour les propriétés commerciales et industrielles.

Aucune audience publique n’a été fixée pour le projet de loi.

Si vous étudiez comment l’État utilise les impôts fonciers pour récompenser et décourager ceux qui paient ou non, la semaine à venir offrira de nombreuses possibilités d’apprentissage.


Distant Dome de Garry Rayno apparaît chaque semaine dans cette publication et InDepthNH.org. Il est rendu possible grâce au soutien de nos lecteurs. Vous pouvez contacter Rayno à garry.rayno@yahoo.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *