Transcription révisée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de MYFW.OQ 24-Jan-20 5:00 pm GMT


25 janv.2020 (Thomson StreetEvents) – Transcription modifiée de la conférence téléphonique ou présentation sur les résultats de First Western Financial Inc Vendredi 24 janvier 2020 à 17 h 00 GMT

* Julie A. Courkamp

First Western Financial, Inc. – Directeur financier et trésorier

* Scott C. Wylie

First Western Financial, Inc. – Président, PDG et président

Profils financiers, Inc. – SVP

Mesdames et messieurs, merci de votre présence et bienvenue à la conférence téléphonique sur les résultats du quatrième trimestre 2019 de First Western Financial. (Instructions pour l’opérateur) Veuillez noter que la conférence d’aujourd’hui est en cours d’enregistrement. (Instructions pour l’opérateur)

J’aimerais maintenant remettre la conférence à votre conférencier aujourd’hui, Tony Rossi, Relations avec les investisseurs. Allez-y, monsieur.

Tony Rossi, Financial Profiles, Inc. – SVP [2]

Merci, Joelle. Bonjour à tous et merci de vous joindre à nous aujourd’hui pour l’appel des résultats du quatrième trimestre 2019 de First Western Financial. Scott Wylie, président et chef de la direction, se joint à nous depuis l’équipe de direction de First Western; et Julie Courkamp, ​​directrice financière.

Nous utiliserons une présentation de diapositives dans le cadre de notre discussion de ce matin. Si vous ne l’avez pas déjà fait, veuillez visiter la page des événements et des présentations du site Web des relations avec les investisseurs de First Western pour télécharger une copie de la présentation. L’équipe de direction discutera des résultats du quatrième trimestre, puis nous ouvrirons l’appel à questions.

Avant de commencer, je voudrais vous rappeler que cette conférence téléphonique contient des déclarations prospectives concernant le rendement futur et la situation financière de First Western Financial qui comportent des risques et des incertitudes. Divers facteurs pourraient faire en sorte que les résultats réels soient sensiblement différents de tout résultat futur exprimé ou sous-entendu par de tels énoncés prospectifs. Ces facteurs sont discutés dans les documents déposés par la société auprès de la SEC, qui sont disponibles sur le site Web de la société.

Je vous demanderais également de lire les clauses de non-responsabilité dans notre communiqué de presse et notre présentation aux investisseurs. La société décline toute obligation de mettre à jour les déclarations prospectives faites lors de l’appel.

De plus, la direction peut se référer à des mesures non conformes aux PCGR, qui visent à compléter, mais non à remplacer, les mesures conformes aux PCGR les plus directement comparables. Le communiqué de presse disponible sur le site Web contient les informations financières et autres informations quantitatives qui seront discutées aujourd’hui ainsi que la réconciliation des PCGR avec les mesures non conformes aux PCGR.

Et avec cela, je voudrais passer l’appel à Scott. Scott?

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [3]

Merci, Tony. Bon matin tout le monde. Merci d’avoir appelé. Nous savons que tout le monde est occupé. Nous avons terminé 2019 avec un autre bon trimestre d’exécution, dégageant de solides bénéfices malgré le ralentissement saisonnier de nos activités hypothécaires. D’une année à l’autre, notre bénéfice net a augmenté de 49% au quatrième trimestre, tandis que le BPA a augmenté d’un peu plus de 45%.

Comme je l’ai mentionné lors de notre dernier appel, l’une de nos principales priorités a été d’améliorer la croissance de nos prêts pour égaler le succès que nous avons connu dans la croissance des dépôts et des actifs sous gestion. Nous avions un solide portefeuille d’opportunités de prêt au début du quatrième trimestre, et je suis heureux d’annoncer que nous avons très bien réussi à conclure ces opportunités, ce qui s’est traduit par un niveau record de production de prêts pour la société. Nous avions 146,1 millions de dollars de production de prêts au quatrième trimestre, ce qui dépassait notre record précédent pour un trimestre de plus de 40 millions de dollars.

Nos marchés sont sains et nous nous sommes développés sur de nouveaux marchés tels que Vail Valley et Broomfield. Et plus important encore, les nouveaux agents de développement commercial que nous avons ajoutés au cours des deux dernières années sont de plus en plus expérimentés et génèrent des pipelines plus cohérents. La combinaison de tous ces facteurs a entraîné la forte production de prêts que nous avons constatée au quatrième trimestre. Nous continuons à connaître un niveau élevé de gains et de remboursements. Cependant, la forte production nouvelle nous a plus que compensé le ruissellement du portefeuille et a augmenté nos prêts bruts à un taux annualisé de 30,8%.

Nous sommes encore une institution relativement petite et notre production de prêts peut encore être sujette à des grumeaux, nous ne prévoyons donc pas de maintenir ce niveau de croissance de 30% et plus chaque trimestre. Mais nous sommes encouragés de voir que notre concentration accrue sur la production de prêts gagne du terrain et devrait nous aider à accroître nos revenus et à améliorer nos bénéfices grâce à la liquidité que nous ajoutons grâce à nos efforts de collecte de dépôts.

Un des inconvénients du trimestre est que la majeure partie de notre production de prêts a eu lieu à la fin du trimestre, nous n’avons donc pas encore constaté beaucoup d’avantages dans nos revenus d’intérêts nets. Nous avons dû prendre un niveau de provision plus élevé pour tenir compte de la croissance. Mais cela devrait nous permettre de voir une belle augmentation du revenu net d’intérêts au premier trimestre.

Mis à part la production de prêts, nos autres efforts de développement commercial ont été couronnés de succès, car nous avons enregistré un autre bon trimestre de croissance des dépôts de base et de croissance des actifs sous gestion. Nos dépôts moyens ont augmenté de 50,2 millions de dollars ou 19,3% en rythme annualisé. Notre actif géré a encore augmenté de 71 millions de dollars au quatrième trimestre, ce qui nous place à une croissance de 18% pour 2019.

Au vu de nos performances pour toute l’année 2019, nous pensons avoir connu une très forte année de croissance et de création de valeur. Pour l’ensemble de l’année, nos prêts bruts moyens – les prêts bruts totaux moyens ont augmenté de 14%. Nos dépôts moyens au quatrième trimestre ont augmenté de 24,2% par rapport à l’année précédente et notre valeur comptable tangible par action a augmenté de 14,3%. Plus important encore, nous avons réalisé cette croissance tout en conservant notre profil de crédit solide, car nos prêts non performants étaient inférieurs de 36% à la fin de 2019 à la fin de l’année précédente.

Passons à la diapositive 4. Nous fournissons des détails supplémentaires sur nos résultats du quatrième trimestre. Par rapport à l’an dernier, nous continuons de constater une forte amélioration de nos bénéfices grâce à des revenus plus élevés et des dépenses bien contrôlées.

Passons à la diapositive 5. Nous examinerons les tendances de notre portefeuille de prêts. Nos prêts bruts détenus à des fins d’investissement ont augmenté à un taux de croissance annuel – un taux de croissance annualisé de 30,8%. Bien que nous ayons enregistré un trimestre record de production de prêts, nous avons également enregistré un niveau record de remboursements et de remboursements. Nous avons enregistré 82,7 millions de dollars de paiements et de versements, soit une augmentation de plus de 11 millions de dollars par rapport au trimestre précédent. En glissement annuel, nous avons augmenté de 14% nos encours bruts moyens, en ligne avec nos perspectives de mi-adolescence précédemment annoncées.

En termes de croissance du portefeuille, nous avons eu de belles contributions de la plupart de nos principaux domaines de crédit. Nous avons également connu un trimestre de croissance particulièrement solide dans notre portefeuille de prêts hypothécaires résidentiels, ainsi que de belles augmentations dans les prêts commerciaux industriels et immobiliers commerciaux.

Passant à la diapositive 6, nous examinerons de plus près les dépôts. Nos dépôts moyens ont augmenté de 50,2 millions de dollars par rapport au trimestre précédent, ce qui représente un taux de croissance annualisé de 19,3%. La majeure partie de cette croissance provient de nos catégories de coûts plus faibles, comme les comptes sans intérêt et les comptes NOW. En raison de la forte croissance de nos dépôts de base au début de 2019, nous avons eu l’occasion de repositionner notre portefeuille de dépôts au cours du quatrième trimestre et de liquider certains de nos dépôts à terme à coût plus élevé. Cela a entraîné une baisse des dépôts globaux à la fin de la période, mais a eu une incidence favorable sur notre composition globale des dépôts et nos coûts de financement.

Lire  Transcription révisée de la conférence téléphonique ou de la présentation des résultats de l'IIFL.NSE 29-May-20 8:30 GMT

Passons à la diapositive de gestion des fiducies et des placements de la diapositive 7. Nos actifs sous gestion ont augmenté de 71 millions de dollars au quatrième trimestre pour atteindre 6,19 milliards de dollars. La performance positive des marchés boursiers américains a largement contribué à l’amélioration, tandis que les nouveaux comptes ont contribué pour 79,8 millions de dollars d’actifs au quatrième trimestre. Et nous avions 87,3 millions de dollars de contributions dans les comptes existants.

Sur notre plateforme tierce de gestion d’investissement, 61% de nos gérants ont battu leur indice respectif sur 1 an et 74% sont en avance sur 3 ans. Cela est particulièrement encourageant, car les gestionnaires actifs traînent généralement sur ces marchés – sur des marchés aussi forts que nous l’avons vu. Ainsi, pour toute l’année, nous avons ajouté environ 314 millions de dollars de nouveaux actifs clients, ce qui a dépassé les sorties de départs de clients en 2019 et contribué à notre croissance globale des actifs sous gestion.

Je donne maintenant la parole à Julie pour une discussion plus approfondie de nos résultats financiers. Julie?

————————————————– ——————————

Julie A. Courkamp, ​​First Western Financial, Inc. – Directeur financier et trésorier [4]

————————————————– ——————————

Merci, Scott. Comme Scott l’a déjà mentionné, nous sommes heureux d’annoncer un autre trimestre de solide performance financière. Le trimestre a également mis en évidence la valeur de notre composition diversifiée des revenus. Comme les prêts hypothécaires résidentiels ont été plus lents au cours des saisons, nous avons constaté une réduction du gain sur les prêts hypothécaires vendus, mais nous avons constaté une belle expansion de nos revenus d’intérêts nets et de nos revenus d’assurance.

Je vais commencer par la diapositive 8 et les tendances des revenus de First Western. Revenus bruts de 16,2 millions de dollars, en légère baisse par rapport au trimestre précédent, mais en hausse de 13,9% par rapport au quatrième trimestre de 2018. Par rapport au trimestre précédent, nous avons enregistré une baisse des revenus autres que d’intérêt, comme prévu, en raison du ralentissement saisonnier de l’activité hypothécaire en au quatrième trimestre, mais cela a été partiellement contrebalancé par la croissance du revenu net d’intérêts. Par conséquent, notre composition des revenus était à peu près de 50 à 50 au cours du trimestre entre les honoraires et le revenu réparti, conformément à notre composition historique.

En passant à la diapositive 9, nous pouvons examiner de plus près le revenu net d’intérêts et la marge. Nos revenus d’intérêts nets ont augmenté de 3,1% par rapport au trimestre précédent. Cette augmentation est principalement attribuable à la baisse des intérêts débiteurs résultant d’une baisse de notre coût des fonds. Notre marge d’intérêt nette a reculé à 2,91%, contre 2,95% au dernier trimestre. Comme Scott l’a mentionné plus tôt, notre production de prêts a été chargée en amont ce trimestre, nous continuons donc à avoir des liquidités excédentaires pendant la majeure partie du trimestre, ce qui a pesé sur nos marges.

Nous avons enregistré une baisse de 23 points de base de notre rendement sur les actifs productifs, qui reflète l’impact de l’excédent de liquidité ainsi que l’effet de la refixation du prix de notre portefeuille de prêts à la suite des baisses de taux d’intérêt les plus récentes et d’une combinaison plus élevée de prêts hypothécaires résidentiels dans notre portefeuille. Cela a été partiellement compensé par une baisse de 19 points de base de notre coût des fonds, qui reflète l’amélioration de notre composition de dépôts dont Scott a parlé, ainsi que notre succès à répercuter une partie des baisses de taux d’intérêt sur nos déposants.

Pour l’avenir, en supposant que les taux de la Fed ne changent pas – taux des fonds fédéraux, nous prévoyons une plus grande stabilité de notre marge d’intérêt nette, car la refixation de notre portefeuille de prêts est pratiquement terminée, et nous devrions progresser davantage dans le redéploiement de notre excès de liquidité en actifs à plus haut rendement.

En passant à la diapositive 10, nous pourrions examiner de plus près les revenus autres que les intérêts. Notre revenu total hors intérêts a diminué de 6,4% par rapport au trimestre précédent en raison du ralentissement saisonnier de l’activité hypothécaire. Nous avons financé 200,4 millions de dollars en hypothèques, comptabilisant un gain de 2,6 millions de dollars au quatrième trimestre, comparativement à un financement de 226,5 millions de dollars pour un gain de 3,3 millions de dollars au trimestre précédent. La baisse du montant des financements de prêts a entraîné la baisse des gains sur les revenus de vente ce trimestre, même si nous avons constaté une légère augmentation de notre prime moyenne sur les ventes de prêts, qui a partiellement compensé la baisse des financements de prêts.

Passons à la diapositive 11 et à nos dépenses. Nos dépenses totales hors intérêts ont diminué de 2,7% par rapport au trimestre précédent. Cette diminution est principalement attribuable à la baisse des salaires et des avantages sociaux résultant de la baisse des charges de rémunération en actions liées aux compléments de prix dans le secteur hypothécaire. La baisse du niveau d’activité hypothécaire ce trimestre a eu un impact sur le montant des compléments de prix payés au quatrième trimestre. À mesure que l’activité hypothécaire augmentera au deuxième trimestre, nous verrons une augmentation correspondante de ces paiements de complément.

La plupart de nos autres postes de dépenses se situaient dans la fourchette normale des écarts par rapport au trimestre précédent.

Nous nous attendons à une augmentation des dépenses au premier trimestre en raison des augmentations saisonnières des charges de rémunération et de la normalisation de certaines charges à payer, comme notre assurance FDIC. Cependant, nous nous attendons à ce que les dépenses augmentent au cours de l’année 2019 à 2020 à un chiffre moyen.

Notre taux d’imposition s’est également amélioré, passant de 24,5% au T3 à 11% au T4. Cette diminution est principalement attribuable à certains crédits ponctuels que nous avons comptabilisés dans notre déclaration de revenus 2018. La planification fiscale a fait l’objet d’une attention accrue et, grâce à cette analyse, nous avons pu reconnaître des crédits ponctuels liés principalement aux dépenses de RD que nous avions engagées au cours de plusieurs années. Nous avons également investi dans des projets au cours du premier au quatrième trimestre, ce qui devrait réduire légèrement les charges fiscales à l’avenir. Nous nous attendons à ce qu’il revienne à une fourchette de 24% à 26%.

Les revenus et les dépenses étant assez similaires à ceux du trimestre précédent, notre ratio d’efficacité est demeuré relativement inchangé à 80,5%. Dans une perspective à long terme – à plus long terme, nous continuons de réaliser plus de levier d’exploitation dans l’entreprise à mesure que nous augmentons l’échelle et contrôlons les dépenses. Notre ratio d’efficacité a évolué positivement de 88,2% pour l’ensemble de l’année 2017 à 85,4% pour 2018 et à 80,6% pour 2019.

Passons à la diapositive 12 et à la qualité des actifs. Nous avons observé des tendances généralement stables dans le portefeuille avec des diminutions des prêts non performants et des actifs non performants, car notre résolution des crédits non performants a dépassé les entrées de fonds que nous avons connues au cours du trimestre. Nous avons eu un montant nominal de radiations nettes au cours du trimestre, et pour couvrir le petit nombre de radiations ainsi que pour compenser la forte croissance que nous avons enregistrée dans les prêts au cours du trimestre, nous avons comptabilisé une provision pour pertes sur prêts de 447000 $.

Lire  Magie juridique: transformer les saisies immobilières en ventes uniformes de code commercial | Bilzin Sumberg

Je vous redonne maintenant la parole, Scott.

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [5]

————————————————– ——————————

Merci, Julie. Passant à la diapositive 13, je ferai quelques commentaires sur nos perspectives. À l’approche de 2020, nous continuerons de mettre davantage l’accent sur la génération d’actifs pour compléter le succès que nous avons connu dans la croissance du total des dépôts et des actifs de notre activité de gestion de placements. Nous travaillons notamment sur une initiative de banque commerciale conçue pour développer une expertise qui nous permettra de cibler des marchés verticaux spécifiques. Le premier marché vertical que nous visons est celui des cabinets médicaux et dentaires. Nous avons embauché un leader pour ce marché, qui développe des produits et services bancaires commerciaux spécifiques aux besoins uniques de ces pratiques. Nous avons l’intention de reproduire le même modèle pour d’autres marchés verticaux à mesure que nous avançons dans cette initiative.

Nous prévoyons également que notre expansion sur les nouveaux marchés rapportera plus de dividendes cette année. Nous nous attendons à voir une belle contribution de notre bureau de Vail Valley alors qu’il continue de monter en puissance et de générer plus de sensibilisation à notre proposition de valeur unique.

Nous avons également récemment embauché un président du marché et nous nous sommes concentrés sur la région de Broomfield, où nous – où nous n’avions pas eu de présence auparavant. Broomfield est à mi-chemin entre Boulder et Denver et a des caractéristiques démographiques similaires à celles d’un certain nombre de nos autres marchés les plus prospères.

Le marché du logement reste sain au Colorado, qui devrait continuer de présenter de bonnes opportunités pour la production hypothécaire. Pour l’année entière, nous prévoyons que l’activité hypothécaire sera relativement cohérente avec ce que nous avons vu en 2019.

Avec la croissance continue des revenus et l’échelle supplémentaire que nous prévoyons ajouter en 2020, nous devrions être en mesure de réaliser un levier d’exploitation supplémentaire et d’améliorer encore notre ratio d’efficacité.

En conclusion, nous pensons que nous avons un certain nombre de catalyseurs en place qui entraîneront une nouvelle année de forte croissance des bénéfices et auront un impact positif sur notre niveau de rentabilité. Et nous pensons que nous sommes bien positionnés pour augmenter régulièrement la valeur de notre franchise dans les années à venir.

Donc, avec cela, nous serons heureux de répondre à vos questions. Joelle, veuillez ouvrir l’appel.

================================================== ==============================

Questions et réponses

————————————————– ——————————

Opérateur [1]

————————————————– ——————————

(Instructions de l’opérateur) Notre première question vient de Brady Gailey avec KBW.

————————————————– ——————————

Brady Matthew Gailey, Keefe, Bruyette et Woods, Inc., Division de la recherche – MD [2]

————————————————– ——————————

Alors Scott, c’était génial de voir une reprise du niveau des rachats. Vous avez racheté 0,5% de l’entreprise. Comment penser les rachats en 2020?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [3]

————————————————– ——————————

Eh bien, nous avons été beaucoup plus actifs au quatrième trimestre en rachetant environ 43 000 actions. Nous n’avons pas de niveau prédéterminé pour savoir à quel point nous voulons être actifs. En général, nous pensons que la meilleure utilisation de notre capital soutient la croissance continue de l’entreprise. Alors que nous avançons tout au long de l’année, nous évaluerons continuellement quelles sont nos meilleures opportunités pour déployer du capital et faire croître l’entreprise ou racheter le stock.

————————————————– ——————————

Brady Matthew Gailey, Keefe, Bruyette et Woods, Inc., Division de la recherche – MD [4]

————————————————– ——————————

D’accord. D’accord. Et puis, Julie, sur la marge d’intérêt nette, je veux dire, elle tourne autour de 2,90%. On dirait qu’il y a des pièces mobiles. Mais vous vous attendez à ce qu’il soit relativement stable autour de ce niveau pour l’année 2020?

————————————————– ——————————

Julie A. Courkamp, ​​First Western Financial, Inc. – Directeur financier et trésorier [5]

————————————————– ——————————

Tu as raison, Brady. Il y a des pièces mobiles et met et prend cela. Je pense que du côté positif, nous constatons des taux plus bas sur nos dépôts et nous avons des liquidités excédentaires que nous pouvons réinvestir dans des actifs à plus haut rendement. Du côté négatif, les taux de notre nouvelle production de prêts sont inférieurs à ceux qui ont été lancés dans le portefeuille, ce qui a exercé une certaine pression sur nos rendements moyens des prêts.

Donc pour nous, je pense que lorsque nous nous penchons sur le passage à l’année 2020, nous nous attendons à ce que l’impact des facteurs positifs l’emporte sur les facteurs négatifs et conduise probablement à une certaine expansion des marges, en supposant une sorte de non-changement dans les fonds fédéraux. taux.

————————————————– ——————————

Brady Matthew Gailey, Keefe, Bruyette et Woods, Inc., Division de la recherche – MD [6]

————————————————– ——————————

D’accord. Et je vous ai entendu dire que les dépenses devraient augmenter d’un niveau de croissance moyen à un chiffre. Je pense que dans le passé, nous avons parlé de dépenses plus plates. Je me demandais donc quel était le changement? Je sais que vous avez annoncé les groupes de pratique médicale et dentaire et peut-être que cela joue un rôle, mais c’est comme avant que vous parliez de types de dépenses fixes et maintenant nous nous attendons à une petite croissance là-bas.

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [7]

————————————————– ——————————

Nous constatons une certaine pression inflationniste sur un certain nombre de nos secteurs de coûts, et nous avons ajouté des dépenses qui apparaîtront dans ces prévisions de dépenses dont nous avons parlé pour 2020. Nous prévoyons un effet de levier important sur ces dépenses, quelque chose dans le – plus de 2,5 fois le levier d’exploitation pour les dépenses supplémentaires. Je pense donc que nous allons continuer à faire croître l’entreprise au rythme que nous avons, à ajouter de nouveaux bureaux, à ajouter des secteurs d’activité et à faire tout ce que nous faisons de façon réaliste. Nous ne serons pas en mesure de maintenir les dépenses aux niveaux de l’année précédente pour toujours.

Je pense que la question pour nous est de savoir si nous pouvons investir cet argent de manière rentable et montrer un levier d’exploitation à court terme. Et avec les résultats que nous avons vus de 2019, je pense que nous sommes assez confiants que nous serons en mesure de continuer à le faire.

————————————————– ——————————

Opérateur [8]

————————————————– ——————————

(Instructions pour l’opérateur) Notre prochaine question vient de Gordon McGuire avec Stephens.

————————————————– ——————————

Gordon Reilly McGuire, Stephens Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [9]

————————————————– ——————————

Donc, sur le plan de la pratique médicale et dentaire, il semble que cela soit encore en phase de développement. Alors, quand vous attendriez-vous à être pleinement en ligne et à y contribuer?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [10]

————————————————– ——————————

Eh bien, la dépense est déjà en ligne. Les revenus qui en découleront augmenteront jusqu’en 2020. Je veux dire que c’est – c’est un projet, et nous avons de nombreux produits et services dont nous avons besoin pour être compétitifs. Nous ne les avons pas encore tous. Et je peux vous dire que le chef que nous avons fait venir pour ce groupe a appelé très activement et a un bon et solide pipeline. Je pense donc que nous verrons de bons résultats en 2020 à partir de cela.

————————————————– ——————————

Gordon Reilly McGuire, Stephens Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [11]

————————————————– ——————————

D’accord. Vous êtes donc déjà sur le terrain avec quelques produits et espérez en construire d’autres?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [12]

————————————————– ——————————

Lire  Nouvelles commerciales, Investissement boursier / boursier, Live BSE / NSE Sensex & Nifty, Fonds communs de placement, Marché des produits de base, Investissement / gestion de portefeuille financier, Nouvelles de démarrage Inde, Nouvelles financières

Correct.

————————————————– ——————————

Gordon Reilly McGuire, Stephens Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [13]

————————————————– ——————————

Bien. Et puis vous avez fait allusion à d’autres verticales d’intérêt? Une couleur sur ce que cela pourrait être?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [14]

————————————————– ——————————

Nous n’avons pas encore déterminé cela, non.

————————————————– ——————————

Gordon Reilly McGuire, Stephens Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [15]

————————————————– ——————————

D’accord. Je veux juste avoir une mise à jour sur l’équipe des titres à revenu fixe de Los Angeles. Je suppose que vous détenez toujours cette bonne volonté et que vous la vendez. Alors, est-ce qu’on s’attend à toujours chercher un nouvel emplacement pour l’équipe?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [16]

————————————————– ——————————

Nous espérons toujours leur trouver un bon propriétaire qui puisse fournir la distribution dont ils ont besoin pour faire croître l’entreprise au-delà des choses que nous leur faisons faire pour nous. La performance de ce groupe continue d’être très solide en termes de résultats de gestion des investissements, et les fonds communs de placement qu’ils nous conseillent continuent également très bien.

————————————————– ——————————

Gordon Reilly McGuire, Stephens Inc., Division de la recherche – Analyste de recherche [17]

————————————————– ——————————

Je l’ai. Et Julie, merci pour la couleur sur la trajectoire NIM. Je triangule juste un peu. Avec le ruissellement dans les CD, il semble que cela n’ait peut-être que partiellement impacté une partie du trimestre. Je pense qu’au dernier trimestre, vous nous avez donné des taux au comptant. Avez-vous ce numéro?

————————————————– ——————————

Julie A. Courkamp, ​​First Western Financial, Inc. – Directeur financier et trésorier [18]

————————————————– ——————————

Je fais. Nos taux spot à la fin du quatrième trimestre étaient donc de 0,96% contre 1,13% à la fin du troisième trimestre. Nous continuons donc de constater une assez bonne baisse de ces coûts de financement.

————————————————– ——————————

Opérateur [19]

————————————————– ——————————

Notre prochaine question vient de Ross Haberman avec RLH Investments.

————————————————– ——————————

Ross Haberman, RLH Investments, LLC – Directeur [20]

————————————————– ——————————

Une petite question. J’ai manqué une partie médiane où vous parliez de la marge ou de l’écart. Qu’attendez-vous si – en supposant que les taux restent en quelque sorte à ce niveau bas et plat pour le reste de cette année civile? Quelle est votre attente pour la marge ou le NIM pour le reste de l’année avec cette hypothèse?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [21]

————————————————– ——————————

Oui. Julie a abordé cela un peu dans le Q&R ici. Je veux dire que nous espérions voir une reprise plus forte dans le NIM au quatrième trimestre que ce que nous avons vu. Nous pensons qu’il y a des avantages et des inconvénients dans les perspectives pour 2020. Mais nous pensons que, sur une base nette, nous allons avoir une certaine augmentation de marge en 2020, en supposant que les taux restent stables.

————————————————– ——————————

Ross Haberman, RLH Investments, LLC – Directeur [22]

————————————————– ——————————

Et juste une sorte de vue macro globale, qu’est-ce que – voyez-vous en termes de votre global – vos différents marchés? Y a-t-il des problèmes de lenteur ou de qualité d’actif qui vous inquiètent? Ou encore, l’environnement macro global, tant sur la demande de prêts résidentiels que sur la demande de prêts commerciaux, est-il toujours aussi bon qu’il l’a été l’année dernière?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [23]

————————————————– ——————————

Eh bien, évidemment, après un trimestre record en termes de croissance des prêts, nous ne voyons aucun problème en termes de génération du type de croissance mi-adolescente que nous aimerions voir dans le portefeuille de prêts. Je pense que c’est intéressant. Nous avons parlé – j’ai l’impression, à chaque appel, du fait qu’avec une entreprise aussi petite que la nôtre, ça va être volatil. Si vous regardez les chiffres de fin de trimestre et de fin de trimestre, bien sûr, au troisième trimestre, nous avons vu une baisse nette, au quatrième trimestre, nous avons vu une production et une croissance record.

Mais c’est intéressant pour moi, si vous regardez un peu plus loin et que vous regardez le total moyen des prêts au T4 de 2018 et le total des prêts au T4 2019, c’est une croissance de 14%, ce qui est, je pense, une bonne indication que nous progressons conformément à ce que nous avions prévu.

En ce qui concerne l’activité économique, le Colorado a définitivement ralenti par rapport au rythme auquel il se dirigeait, ce qui n’était probablement pas durable, mais il continue de bien se développer. Nous constatons toujours une forte activité entrepreneuriale, une croissance économique assez diversifiée ici. Nous voyons encore beaucoup d’immigration vers le Colorado en provenance d’États à coût élevé sur la côte. Donc, beaucoup de fondamentaux positifs.

Je pense que le plus grand défi pour les institutions financières du Colorado est l’environnement concurrentiel ici. Cela continue d’être très difficile du côté des prêts et des dépôts. Et je pense qu’avec certaines des grosses acquisitions que nous avons vues, cela entraîne vraiment beaucoup de pression concurrentielle. Et bien sûr, cela se voit dans les rendements des prêts et la structuration.

Je pense donc que l’un des défis pour les institutions financières, y compris First Western, est de résister à la tentation d’être aussi compétitif que le nôtre – le plus compétitif. D’autres institutions sur ce marché et – soyez disciplinés et fidèles à nos normes de crédit, et je pense que vous voyez dans nos résultats, des améliorations significatives de la qualité des actifs, des pertes de crédit toujours très faibles, etc. Je pense donc que nous le faisons. Nous en sommes certainement conscients et je pense que nous gérons bien ce risque.

————————————————– ——————————

Ross Haberman, RLH Investments, LLC – Directeur [24]

————————————————– ——————————

Une dernière question. Êtes-vous satisfait de votre combinaison globale de prêts aujourd’hui en termes résidentiels et non? Et sinon, sur quoi allez-vous vous pencher ou vous concentrer davantage pour l’année civile à venir en termes d’ajustement de ce mix?

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [25]

————————————————– ——————————

Oui. Grande question. Nous aimerions nous orienter davantage vers la production de prêts commerciaux, et nous avons parlé de certaines des initiatives que nous avons mises en place pour ce faire. Mais cela dit, nous pensons qu’il est important pour nous de mettre notre travail de liquidité. Donc, si nous ne voyons pas suffisamment d’opportunités attractives dans l’espace C&I, nous continuerons avec le même mix de production que nous avons vu l’année dernière. Et je pense que nous avons un mix bien diversifié sur lequel nous pouvons continuer à nous appuyer en 2020.

————————————————– ——————————

Opérateur [26]

————————————————– ——————————

Je ne montre pas d’autres questions pour le moment. Je voudrais maintenant renvoyer l’appel à la direction pour toute observation finale.

————————————————– ——————————

Scott C. Wylie, First Western Financial, Inc. – président du conseil, chef de la direction et président [27]

————————————————– ——————————

Génial. Eh bien, je tiens à remercier encore une fois tout le monde de nous avoir rejoint lors de cet appel. Nous apprécions vraiment que vous ayez pris le temps et apprécié les questions et pour votre soutien à First Western. Passe un bon weekend.

————————————————– ——————————

Opérateur [28]

————————————————– ——————————

Mesdames et messieurs, ceci conclut la conférence téléphonique d’aujourd’hui. Merci d’avoir participé. Vous pouvez maintenant vous déconnecter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *