3 responsables du SBI réservés pour fraude sur une carte kisan


Le Central Bureau of Investigation a réservé trois directeurs de succursale de la State Bank of India à Lucknow, dans l’Uttar Pradesh, pour avoir prétendument siphonné des fonds du Trésor public en sanctionnant les prêts par carte de crédit Kisan (KCC) sur des documents falsifiés. L’agence a poursuivi plusieurs cas de fraude de prêt KCC impliquant des centaines de crores.

Dans sa plainte, la State Bank of India a identifié les responsables accusés comme étant Kamal Kumar Srivastava, Ansul Mendiratta et Awadhesh Srivastava, qui étaient directeurs de sa succursale de Kakori à Lucknow. Ils ont été traduits en justice avec l’avocat de la banque Prakash Chandra Vidyarthi et un Gole Dwivedi.

Une enquête interne sur les irrégularités alléguées dans les comptes de la KCC a révélé que les fonctionnaires avaient approuvé et décaissé 96 prêts dans le cadre du programme au cours de la période 2014-2017, pour un montant total de 6,60 crores de roupies.

Une partie des fonds a été virée sur le compte de M. Dwivedi, indiquant un détournement. L’agence a maintenant ouvert des enquêtes pour déterminer l’étendue de l’arnaque. Il examinera également le rôle de plusieurs autres suspects dans l’affaire.

Aide au crédit

Le programme KCC, lancé en 1998, vise à fournir un soutien de crédit aux agriculteurs pour leurs besoins tels que la culture, les dépenses post-récolte, la commercialisation des produits, l’entretien des actifs agricoles et les activités connexes. Selon les données de 2019, il y avait 66,2 millions de comptes KCC opérationnels.

Plus tôt, en mars 2018, la CBI avait enregistré trois cas liés à un détournement de 743 crore de ₹ par le biais de KCC et de prêts à la pisciculture dans les succursales de la Banque IDBI à Andhra Pradesh et à Telangana. Parmi les 44 accusés, il y avait deux directeurs généraux adjoints et un expert en valorisation.

Lire  Indicateurs hebdomadaires de haute fréquence: les perspectives à court terme demeurent problématiques

Actifs attachés

Plus tôt ce mois-ci, sur la base de l’enquête du CBI, la Direction de l’application des lois a joint des actifs d’une valeur de 51 crores d’un homme d’affaires et des membres de sa famille. L’accusé s’était frauduleusement prévalu des prêts de la KCC à hauteur de 69,46 crore ₹ au nom de 87 emprunteurs, qui étaient ses proches, ses employés et ses connaissances, en soumettant ses papiers de propriété. Les fonds ont été détournés et investis dans des propriétés.

Dans un autre cas enregistré en octobre 2017, le CBI avait accusé certains responsables de la Bank of Baroda et du gouvernement du Madhya Pradesh d’avoir fraudé en décaissant des prêts à 139 agriculteurs entre 2013 et 2015. Quatre dirigeants de la banque UCO de Chhattisgarh, alors à la merci le scanner pour sanctionner les prêts sur documents falsifiés entre 2011 et 2015.

Vous avez atteint votre limite d’articles gratuits ce mois-ci.

Inscrivez-vous à The Hindu gratuitement et obtenez un accès illimité pendant 30 jours.

Les avantages de l’abonnement incluent

Papier d’aujourd’hui

Retrouvez une version mobile des articles du journal du jour dans une liste facile à lire.

Accès illimité

Profitez de la lecture d’autant d’articles que vous le souhaitez sans aucune limitation.

Recommandations personnalisées

Une sélection d’articles qui correspondent à vos intérêts et à vos goûts.

Pas convaincu? Sachez pourquoi vous devriez payer pour les nouvelles.

* Nos plans d’abonnement numérique n’incluent pas actuellement le papier électronique, les mots croisés, les applications mobiles iPhone et iPad et l’impression. Nos plans améliorent votre expérience de lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *